Catherine KLAUS & Michèle TILLARD, Lycée Montesquieu, 72000 LE MANS - 11/06/2017

Adapter à la mal-voyance Lexique Le Gaffiot Lexilogos Kit de survie
  • un bouton permettant de grossir le texte (pour les malvoyants) ;
  • un bouton contenant le Gaffiot en ligne ;
  • un autre bouton contenant l'ensemble des mots contenus dans les fiches de vocabulaire.
    Vous pouvez manier cet outil en choisissant soit de chercher un mot français (les premières lettres suffisent), soit un mot latin, soit une catégorie grammaticale (nom, adjectif, adverbe...), soit enfin les mots d'une leçon donnée.
  • Et enfin, un dernier bouton menant vers les outils du site "lexilogos"

Merci de votre interaction sur le forum, tout au long de ce cours, mais aussi sur l'usage de ces outils, afin de les améliorer encore !

Les pronoms-adjectifs démonstratifs
hic, iste, ille
la syntaxe des conjonctions de subordination cum et ut.
Les systèmes conditionnels
Un peu de métrique.

Catulle chez Lesbie, par Sir Laurence Alma Tadema (1865)

Ille mi par...

Ille mi (1) par esse deo uidetur
Ille, si fas est, superare diuos
qui sedens aduersus identidem te
     Spectat et audit
Dulce ridentem, misero quod omnis
Eripit sensus mihi ; nam simul te,
Lesbia, adspexi, nihil est super mi (1)
     Vocis in ore,
Lingua sed torpet, tenuis sub artus
Flamma demanat, sonitu suopte (2)
Tintinant aures, gemina teguntur
     Lumina nocte.
Otium, Catulle, tibi molestum est ;
Otio exultas nimiumque gestis.
Otium et reges prius et beatas
     Perdidit urbes.

Catulle, Poésies,Poème 51.

1. mi = mihi - 2. suopte = suo

Une interprétation du texte par Angelo Branduardi

Traduction :Il me semble être l'égal d'un dieu, il me semble, s'il est permis, surpasser les dieux, celui qui, demeurant continuellement devant toi, te regarde et t'écoute riant doucement, ce qui, malheureux que je suis, m'arrache tous les sens ; en effet, depuis que je t'ai aperçu, ma Lesbie, il ne me reste plus de voix dans la bouche, mais ma langue est paralysée, dans mes membres amaigris coule une flamme, mes oreilles tintent de leur propre son, mes yeux sont couverts d'une double nuit.
Le loisir, Catulle, t'est pénible ; tu exultes dans le loisir et tu gesticules trop. Le loisir, auparavant, a perdu des rois et des villes heureuses.

Les pronoms-adjectifs démonstratifs hic, iste, ille

Hic, haec, hoc

Le pronom-adjectif hic désigne la proximité immédiate par rapport au locuteur ; à ce titre, il remplace parfois la 1ère personne. Il a une parenté évidente avec l'adverbe de lieu hic, que vous avez vu Leçon 9.

Hic liber : ce livre-ci, le livre que voici, mon livre.

CasSingulierPluriel
MasculinFémininNeutreMasculinFémininNeutre
Nom.
Acc.
Gén.
Dat.
Abl.
Hic
Hunc
Huius
Huic
hoc
Haec
Hanc
Huius
Huic
Hac
Hoc
Hoc
Huius
Huic
hoc
Hi
Hos
Horum
His
his
Hae
Has
Harum
His
his
Haec
Haec
Horum
His
his

Iste, ista, istud

Le pronom-adjectif iste désigne la un éloignement un peu plus grand par rapport au locuteur ; à ce titre, il remplace parfois la 2ème personne.

Iste liber : ce livre-là, le livre que voilà, ton livre.

Souvent utilisé dans les plaidoiries pour désigner l'adversaire ou s'adresser à lui, il a acquis, souvent, une forte valeur péjorative.

Iste uir, ce méchant homme, ce sale type.

CasSingulierPluriel
MasculinFémininNeutreMasculinFémininNeutre
Nom.
Acc.
Gén.
Dat.
Abl.
Iste
Istum
istius
isti
isto
Ista
istam
istius
isti
ista
istud
istud
istius
isti
isto
Isti
Istos
istorum
istis
istis
Istae
Istas
istarum
istis
istis
Ista
Ista
istorum
istis
istis

Ille, illa, illud

Le pronom-adjectif ille désigne la l'éloignement maximal par rapport au locuteur ; à ce titre, il remplace parfois la 3ème personne. Il a une parenté évidente avec l'adverbe de lieu illic, que vous avez vu Leçon 9.

Ille liber : ce livre-là-bas, son livre.

Souvent utilisé dans les plaidoiries pour désigner un témoin ou la victime, il a acquis, souvent, une forte valeur méliorative.

Ille uir, ce grand homme, ce héros.

CasSingulierPluriel
MasculinFémininNeutreMasculinFémininNeutre
Nom.
Acc.
Gén.
Dat.
Abl.
Ille
Illum
illius
illi
illo
Illa
illam
illius
illi
illa
illud
illud
illius
illi
illo
Illi
Illos
illorum
illis
illis
Illae
Illas
illarum
illis
illis
Illa
Illa
illorum
illis
illis

Exercices

Exercice 1

Traduisez les expressions et phrases suivantes : 1. La main que voici. 2. Le corps que voilà. 3. Cette (belle) voix. 4. Ce (mauvais) préteur a pillé la Sicile. 5. Ce temps-là. 6. Prince, je te demande de regarder le divertissement que voici. 7. Cette méchante femme a rendu le poète malheureux. 8. Ce bon poète chante la beauté de Lesbie. 9. J'ai lu ce livre-ci, mais pas celui-là. 10. Illae puellae sapientes pulchraeque sunt.

le corrigé de l'exercice 1

la syntaxe des conjonctions de subordination cum et ut.

LA SYNTAXE DE CUM

CUM + ablatif :

Cum est alors une Préposition : elle signifie "avec, en compagnie de".

Cum amico cenabam, je dînais en compagnie d’un ami

CUM…TUM…

C'est une Conjonction corrélative : elle signifie "d’une part… d’autre part et surtout."

Virtus est cum multis in rebus, tum in amicitia, tenera et tractabilis. La vertu est dans bien des cas, et surtout en amitié, tendre et malléable.

CUM = conjonction de subordination :

Cum + indicatif :
Cum + subjonctif :

Exercice 2

Traduire les phrases suivantes : 1. Alors que les jeunes gens couraient de tous côtés, le consul convoqua le Sénat. 2. Cum boni forum reliquissent, isti Catilinae amici hunc locum occupauerunt. 3. Cum Nero regnaret, plebs rogabat panem et circenses. 4. Cum Caesar Galliam decem annis cepisset, Romae bellum ciuile coepit. 5. Lesbia cum pulchro corpore, tum egregio ingenio erat. 6. Cum amico iter feci. 7. Il y a deux ans que Verrès pille la Sicile et vole toutes les statues. 8. Cum uolucres iuxta aquam uolant, tempestatem nuntiant. 9. Ille bonus imperator cum barbaris bellum gessit. 10. Cum absit a culpa, seruus ab isto domino uerberatus est

le corrigé de l'exercice 2

LA SYNTAXE DE UT

UT = ADVERBE

Ut prend le sens d'un adverbe exclamatif ou interrogatif.

Ut aegrotat : comme il est malade !
Ut uales ? Comment vas-tu ?

UT CONJONCTION DE SUBORDINATION

Ut + indicatif :
Ut + subjonctif :
Ut + participe :
On emploie ut pour introduire une complétive :

Exercice 3

Traduisez les phrases suivantes : 1. nolite optare ut adsitis Bonae Deae sacris. 2. Huc ueni, et hortare populum ut illum consulem eligat. 3. Spectatores rogabant ut pugnantes feris in arena exponerentur. 4. Haec ut magister dixit, omnes discipuli e ludo exierunt. 5. Tam doctus est medicus ut errare non potest. 6. Ut librum scripturus, hic omnes amicos interrogauit. 7. Saepe euenit ut hieme tempestates fiant. 8. Tibi imperabat ut cenam parares. 9. Magister permisit ut discipuli in horto ambularent. 10. Ut parentes pueros amabunt, ita ab eis amabuntur.

le corrigé de l'exercice 3

Certains verbes changent de sens selon leur construction :

Sens déclaratif sens injonctif
Censeo, puto Penser que : Catullus putat Lesbiam pulchram mulierem esse, Catulle pense que Lesbie est une belle femme. Etre d’avis de :Censebat ut proficiscerentur : il était d’avis qu’ils s’en aillent.
Concedo Admettre. Concedo hoc esse grauius : je reconnais que cela est assez grave Permettre : concedo tibi ut uenias : je te permets de venir
Decerno Admettre. Decerno hoc esse grauius : je reconnais que cela est assez grave Décider de : decreuerat ut Rhenum transiret : il avait décidé de passer le Rhin
Dico dire que. Dico Paulum uenisse : je dis que Paul est venu dire de. Dico ut Paulus ueniat : je dis à Paul de venir
Moneo Avertir que. Res ipsa monebat tempus esse, la situation même avertissait qu’il était temps Avertir de (ordre). moneo ut uenias : je t’avertis de venir
Persuadeo Persuader que : tibi hoc factum esse persuadeo : je te convainc que cela a été fait Persuader de : persuadeo ut uenias : je te persuade de venir.

Exercice 4

Complétez les phrases suivantes avec la subordonnée qui convient.

  1. Je disais que Catulle aimait Lesbie : dicebam ...............................
  2. Je dis que tu te tais souvent : dico ................................
  3. J'avoue que la guerre nuit aux peuples : concedo ...................................
  4. Ils étaient d'avis de fuir au plus vite : censebant ......................................
  5. César décida de passer le Rubicon (Rubico, onis) : Caesar decreuit ....................................
  6. Je te persuade que tu t'es trompé : persuadeo .....................................
  7. Je te dis de te taire : tibi dico .......................
  8. Catulle pensait que Lesbie était la plus belle de toutes les femmes : Catullus censebat .................................
  9. César admit que la situation (res, f. pl.) était très grave : Caesar decreuit .......................................
  10. J'accepte que Quintus demande ma fille en mariage : Concedo ......................................
le corrigé de l'exercice 4

Les systèmes conditionnels

En latin comme en français, l'on distingue les subordonnées hypothétiques selon le degré de probabilité de l'hypothèse. Mais le système français est particulièrement compliqué du fait que la principale n'est pas au même mode ni au même temps que la subordonnée.

"si j'avais su, je ne serais pas venu" : avais su est un plus-que-parfait indicatif, "serais venu" un conditionnel passé. D'où les simplifications de la langue parlée, et le célébrissime Si j'aurais su, j'aurais pas v'nu ! de Tigibus dans La Guerre des boutons...

En latin, tout est plus simple : il y a une symétrie parfaite entre la principale et la subordonnée.

Comment traduire "si" ?

  1. "si" dans une proposition positive se dit si
  2. "si... ne pas" dans une proposition négative se dit Nisi

La condition est remplie

dans le présent

Si sunt dii, sunt boni : si les dieux existent, ils sont bons.

Si n'est pas vraiment ici une hypothèse ; il exprime plutôt la répétition ("chaque fois que...") ou la cause ("puisque").

Dans le futur

Si hunc librum leges, laetus ero, si tu lis ce livre, je serai content.

Si la condition doit être remplie avant que la principale n'ait lieu, on peut aussi utiliser l'indicatif futur antérieur :

Si hunc librum legeris, laetus ero, si tu lis (auras lu) ce livre, je serai content.

La réalisation de la condition est possible : subjonctif présent

Si cras uenias, laetus sim, si tu venais demain, je serais content.

Le français, éternel pessimiste, ne fait pas la différence entre une condition simplement possible, et une condition non réalisable ; dans les deux cas, il utilise l'imparfait dans la subordonnée et le conditionnel dans la principale.
Plus optimistes, les Romains (et les Grecs) considèrent que toute hypothèse portant sur le futur garde une possibilité de réalisation, et utilise donc le potentiel !

Irréel du présent : l'hypothèse n'est pas remplie

Si diues essem, laetus essem. Sed pauper sum., Si j'étais riche, je serais content. Mais je suis pauvre.

Irréel du passé : l'hypothèse n'a pas été remplie.

Si diues fuissem, laetus fuissem ; sed pauper eram, si j'avais été riche, j'aurais été content ; mais j'étais pauvre.

En résumé :

Principale Subordonnée Exemple Traduction
Condition remplie Indicatif présent Indicatif présent Si sunt dii, sunt boni Si les dieux existent, ils sont bons
Indicatif futur indicatif futur / futur antérieur si hunc librum leges (legeris), laetus ero Si tu lis ce livre, je serai content.
Potentiel subjonctif présent subjonctif présent Si cras uenias, laetus sim Si tu venais demain, je serais content.
Irréel du présent subjonctif imparfait subjonctif imparfait Si nunc uenires, laetus essem Si tu venais maintenant, je serais content (mais tu ne viens pas).
Irréel du passé subjonctif plus-que-parfait subjonctif plus-que-parfait Si uenisses, laetus fuissem Si tu étais venu, j'aurais été content (mais tu n'es pas venu).

Exercice 5

Traduire les phrases suivantes : 1. Si me uocabis, tecum cenabo. 2. Si me uocares, tecum cenarem. 3. Si me uocauisses, tecum cenauissem. 4. Si discipuli errant, a magistro uerberantur. 5. Nisi Catullus Lesbiam adspiceret, artus eius non torperent. 6. S’il court trop audacieusement sur le glaive, il sera tué. 7. Si vous nous abandonniez, nous n'aurions plus d'amis

le corrigé de l'exercice 5

Un peu de métrique

Comme la métrique grecque, la prosodie latine est fondée sur des rythmes particuliers, c'est-à-dire sur l'alternance de syllabes longues et brèves selon des règles précises.

Un vers est constitué d'un certain nombre de pieds, ou mètres. Ainsi, un "hexamètres" est une suite de six pieds.

Un pied est constitué d'un certain nombre de syllabes, longues ou brèves, dans un ordre déterminé.

Lorsque l'on scande un vers, les voyelles longues sont marquées au moyen d'un trait horizontal : ā ē ī ō ū ; les voyelles brèves sont marquées d'un signe U : ă ĕ ĭ ŏ ŭ.

La longueur des syllabes

Elle peut être par nature

Une syllabe est longue lorsqu'elle contient une diphtongue (au, eu, ai, ae, ou...) ; certaines voyelles sont longues par nature, comme le -a ou le -o de l'ablatif, certaines voyelles résultant d'une contraction (dī < dii).

Une syllabe est brève lorsqu'elle est en 1ère position d'un hiatus (y compris lorsqu'un h s'intercalle : trăho. Quelques exceptions : le e entre deux i à la 5ème déclinaison : rĕī, mais dĭēĭ.

Elle peut être par position

Toute voyelle suivie de deux consonnes (sauf h) ou d'une consonne double, dans un mot ou entre deux mots, est longue.

Parfois, la consonne peut être longue ou brève, selon les cas :

L'élision :

A la fin d'un mot, une voyelle ou une diphtongue terminée par -m s'élident devant la voyelle ou l'h qui commence le mot suivant.
D'où :

  1. ou bien un syllabe en -m est longue, car suivie d'une consonne,
  2. ou bien elle est élidée car suivie d'une voyelle.

Le texte de Catulle

Il est écrit dans une forme fixe, très rigoureuse : trois vers semblables (-u---uu-u--), suivi d'un vers plus court formé d'un dactyle (-uu) et d'un spondée (--) ou d'un trochée (-u).

          īllĕ mī pār ēssĕ dĕō uĭdētūr
          īllĕ, sī fās ēst, sŭpĕrārĕ dīuōs
          quī sĕdēns āduērsŭs ĭdēntĭdēm tē
               Spēctăt ĕt aūdĭt

Exercice 6

Sur ce modèle, scandez les trois dernières strophes du poème.

le corrigé de l'exercice 6


Version

Femme à l'oiseau, Musée de Naples.

Traduire la version suivante :

La beauté de Lesbie

          Quintia formosa est multis, mihi candida, longa,
               Recta est. Haec ego sic singula confiteor,
          Totum illud "formosa" nego ; nam nulla uenustas,
               Nulla in tam magno est corpore mica salis.
          Lesbia formosa est, quae cum pulcherrima tota est,
               Tum omnibus una omnes subripuit ueneres.

Catulle, Poésies, Poème 86.

le corrigé de la version

Exercice 7

Sur ce modèle, scandez ce poème en distiques élégiaques (hexamètre + pentamètre).

L'HEXAMETRE DACTYLIQUE

La règle de base :

Six pieds (=combinaisons de syllabes) répartis en cinq dactyles (ou spondées) et un pied final qui est indifféremment spondée ou trochée.

Les pieds sont numérotés de 1 à 6. Le cinquième pied est toujours un dactyle ; autrement dit, nous avons toujours une finale en -uu/-u

Les coupes :

Il y a trois coupes principales dans l'hexamètre, et elles tombent toujours au milieu d'un pied.

LE PENTAMETRE DACTYLIQUE (ou double tripodie catalectique)

Le pentamètre ne s'emploie qu'en distique, associé à un hexamètre : on parle alors de distique élégiaque.

le corrigé de l'exercice 7

Fiche de vocabulaire - leçon 16 impression

Les mots en gras doivent impérativement être appris.

Noms :

Noms masculins :

artus, usmembres, articulations, corps

Catullus, iCatulle

legatus, ienvoyé, député, ambassadeur

sonitus, usbruit

Noms féminins :

culpa, aefaute

lingua, aelangue

uox, uocisvoix

Noms neutres :

fas (indéclinable)droit divin

fas estil est permis par les dieux

os,orisvisage, bouche

Adjectifs :

beatus, a, umheureux

diuus, a, umdivin

geminus, a, umjumeau

par, parissemblable

tenuis, is, emince, léger, faible

Pronoms :

omnis, is, etout

Verbes

aegroto, as, are, aui, atumêtre malade

ceno, as, are, aui, atumdîner

censeo, es, ere, censui, censumpenser,estimer

concedo, is, ere, -cessi, -cessumcéder à, concéder, permettre

decerno, is, ere, -creui, -cretumdécider, juger

decipio, is,ere, -cepi, -ceptumsurprendre, tromper

demano, as, are, aui, atumcouler, se répandre

edico, is, ere, -dici, -dictumproclamer, édicter

eripio, is, ere, -ripui, -reptumarracher

erro, as, are, aui, atumse tromper, commettre des erreurs

exulto, as,are, aui, atumsauter, bondir, être transporté de joie

gestio, is, ire, ii / iui, itum exulter, gesticuler

hortor, aris, ari, atus sum (déponent)exhorter, encourager

impello, is, ere, -pulsi, -pulsumpousser à

moneo, es, ere, monui, monitumavertir, faire penser à

opto, as, are, aui, atumsouhaiter

perdo, is, ere, perdidi, perditumdétruire, perdre

postulo, as, are, aui, atumdemander

probo, as, are, aui, atumapprouver

queo, is, ire, ii / iui, -itumpouvoir

sedeo, es, ere, sedi, sessumêtre assis, siéger, demeurer

supero, as, are, aui, atumvaincre

teneo, es, ere, tenui, tentum tenir

tego, is, ere,texi, tectumcouvrir, cacher

timeo, es, ere, timuicraindre

tintino, as, are, aui, atumtinter

torpeo, es, ereêtre engourdi

ualeo, es,ere, ualui, ualitumêtre bien portant

Adverbes

dulcedoucement

identidemsans cesse

nimiumtrop

simulen même temps

Pour faciliter l'apprentissage on peut classer ("la fiche n° 16") .comme ('en thème') ou bien classer ("la fiche n° 16") .comme ('en version').

Et pour toute question... n'oubliez pas le forum !

Il vous permettra de communiquer entre vous, et avec le professeur. Pour cela il faudra vous être identifié sur la plateforme.

Merci de votre interaction sur le forum, tout au long de ce cours, mais aussi sur l'usage de ces outils, afin de les améliorer encore !

Pour atteindre le forum, il suffit par exemple de charger (le_forum_de_latin) .dans ("les compléments")