Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (15)

Discipline
  • Arts (2)
    • Arts visuels et plastiques (2)
      • Arts graphiques, gravures et estampes (1)
      • La peinture et les peintures (1)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (9)
    • Anglais (1)
      • Civilisations (1)
    • Espagnol (1)
      • Civilisation (1)
    • Langues et cultures des régions de France (6)
      • Occitan, Provençal et Catalan (6)
    • Portugais (1)
      • Littérature (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (1)
    • Langue française (1)
      • Français (1)
  • Sciences de l'homme (4)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (2)
      • Approches transversales (2)
    • Philosophie (1)
      • Morale (éthique) (1)
    • Psychologie (1)
      • Psychologie différentielle et génétique (développement) (1)
  • Sciences de la société (26)
    • Géographie, Aménagement (10)
      • Aménagement (7)
      • Géographie humaine (3)
      • Géographie physique (1)
      • Géographie rurale (1)
      • Géographie urbaine (8)
      • Géographie économique et régionale (1)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (17)
      • Histoire de l'Afrique (2)
      • Histoire de l'Europe (1)
      • Histoire générale (16)
    • Sciences de l'information et de la communication (2)
      • Le livre (1)
      • Télécommunications (1)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (2)
      • Sociologie des groupes sociaux (2)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (5)
      • Approches transversales (5)

Niveau
  • Doctorat (3)
  • Enseignement supérieur (37)
  • Formation continue (5)
  • Formation professionnelle (3)
  • L1 (1)
  • L2 (6)
  • L3 (9)
  • Licence (34)
  • M1 (2)
  • M2 (2)
  • Master (15)

  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (13)
  • Essentiel (type UOH) (14)
  • Etude de cas (3)
  • Etude et document (type UOH) (2)
  • Exercice (2)
  • Grande Leçon (type UOH) (11)
  • Webographie, bibliographie (4)
37 résultats pour votre recherche 'Architecture'
Tri décroissant par
L'accessibilité des piétons à la ville : regards s...
Université Grenoble Alpes

Rachel Thomas est professeur à l'école d'architecture de Grenoble. Elle est spécialiste de la ville accessible. Sa conférence montre la complexité mais aussi l'importance de développer une politique volontariste visant à rendre nos villes accessibles.

Conférence donnée dans le cadre du cycle "Pour une université non-discriminante / handicap"

L'invocation du patrimoine dans l'architecture bre...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Cours publics 2007/2008 proposés par l'Université Rennes 2. Thème : Patrimoine et identité. Conférence donnée par Daniel Le Couédic, professeur de géographie et environnement, le 13 février 2008. Patrimoine et Histoire, Patrimoine et Société, tels sont les titres des cours publics qui furent donnés à l'université Rennes 2, entre 1995 et 1997. Les conférences alors prononcées par les historiens François Hartog, Jean-Pierre Rioux, François Loyer ou Pierre Nora ont laissé un souvenir vif. L'ouverture de la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, cet automne, montre comment notre héritage commun s'est affirmé, depuis, comme un objet de pratiques culturelles et comment le présent se nourrit des métamorphoses du passé, sous les auspices du marché. Sur la colline de Chaillot, les mécènes se pressent en effet pour éponger les 80 millions d'Euros qu'a coûtés la Cité. Le portail de Vézelay, hérité de l'ancien Musée des monuments français, y côtoie la cité radieuse de Marseille. Alors, Viollet-le-Duc et Le Corbusier, même combat ? Mais l'intégration des modernités dans l'inventaire des valeurs consacrées suit-elle un parcours aussi linéaire ? On a vu avec quelle force ces valeurs ont envahi l'arène politique, lors des dernières élections présidentielles. À l'évidence, les conceptions de la nation et de la République, qu'elles sous-tendent, sont plurielles. Il existe la France certes, mais aussi des France. Comment incarner cette diversité sans la dénaturer ? Le commissaire Maigret, disait-on récemment, est le véritable ministre de l'identité française. Or, voici qu'à présent ces thèmes surgissent au coeur même de la mondialisation. Si l'identité s'est rêvée nationale au XIXe siècle, puis découverte régionale au siècle suivant, chacun d'entre nous est désormais porteur d'identités multiples, de moins en moins réductibles à la couleur du drapeau. Que faut-il attendre de la mutation des identités collectives ? Choc ou enrichissement ? Ouverture pacifiée ou confrontation ? C'est en explorant les systèmes de représentation symbolique du passé proche - ici et ailleurs, en Afrique du Nord ou dans l'ancien empire soviétique notamment - que ce nouveau cours public alimentera le débat d'idées. Marc Gontard Président de l'université Rennes 2 Jean-Yves Andrieux Professeur d'histoire de l'architecture

L'analyse des espaces publics - Les places
Université Côte d'Azur

En dépit des transformations urbaines le plus récentes (métropolisation, périurbanisation, émergence de nouvelles centralités périphériques), l’espace public reste au cœur du fonctionnement de la ville.

Plus particulièrement, dans la ville européenne, la place, symbole de la centralité urbaine traditionnelle, continue à jouer un rôle fondamental dans l’organisation du système des espaces publics.

Le succès ou la défaillance d’une place a des conséquences considérables sur les fortunes ou les malheurs du quartier et parfois même de l’ensemble de la ville dans lesquels elle se situe.

Une analyse multidimensionnelle et multidisciplinaire de l’espace public de la place est ainsi une composante essentielle de la démarche géographique visant à la compréhension du fonctionnement de l’espace urbain.

Elle est également une étape fondamentale de toute démarche d’urbanisme/aménagement visant à produire des préconisations pour le devenir de l’espace urbain.

Une promenade à travers les places de la ville de Nice, nous permettra de visualiser les résultats des analyses nécessaires à la compréhension de l’objet urbain très particulier qui est la place.

Cette ressource est une Grande Leçon en six modules, proposés par Giovani Fusco (Université de Nice Sophia Antipolis). L' auteur vous proposent d’aborder le thème de la place, sous l'angle géographique et historique, et d'évoquer, en guise d'exemple, quelques places phares de Nice.

Découvrez ainsi toute la richesse de cette ressource à travers 6 modules principaux, composés de cours, d'essentiels méthodologiques ainsi que d'approfondissements théoriques, associés à de nombreuses études de cas.

L'architecture de la République en France au XIXe ...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Cours publics 2007/2008 proposés par l'Université Rennes 2. Thème : Patrimoine et identité. Conférence donnée par Jean-Yves Andrieux, professeur d'histoire de l'architecture, le 28 janvier 2008. Patrimoine et Histoire, Patrimoine et Société, tels sont les titres des cours publics qui furent donnés à l'université Rennes 2, entre 1995 et 1997. Les conférences alors prononcées par les historiens François Hartog, Jean-Pierre Rioux, François Loyer ou Pierre Nora ont laissé un souvenir vif. L'ouverture de la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, cet automne, montre comment notre héritage commun s'est affirmé, depuis, comme un objet de pratiques culturelles et comment le présent se nourrit des métamorphoses du passé, sous les auspices du marché. Sur la colline de Chaillot, les mécènes se pressent en effet pour éponger les 80 millions d'Euros qu'a coûtés la Cité. Le portail de Vézelay, hérité de l'ancien Musée des monuments français, y côtoie la cité radieuse de Marseille. Alors, Viollet-le-Duc et Le Corbusier, même combat ? Mais l'intégration des modernités dans l'inventaire des valeurs consacrées suit-elle un parcours aussi linéaire ? On a vu avec quelle force ces valeurs ont envahi l'arène politique, lors des dernières élections présidentielles. À l'évidence, les conceptions de la nation et de la République, qu'elles sous-tendent, sont plurielles. Il existe la France certes, mais aussi des France. Comment incarner cette diversité sans la dénaturer ? Le commissaire Maigret, disait-on récemment, est le véritable ministre de l'identité française. Or, voici qu'à présent ces thèmes surgissent au coeur même de la mondialisation. Si l'identité s'est rêvée nationale au XIXe siècle, puis découverte régionale au siècle suivant, chacun d'entre nous est désormais porteur d'identités multiples, de moins en moins réductibles à la couleur du drapeau. Que faut-il attendre de la mutation des identités collectives ? Choc ou enrichissement ? Ouverture pacifiée ou confrontation ? C'est en explorant les systèmes de représentation symbolique du passé proche - ici et ailleurs, en Afrique du Nord ou dans l'ancien empire soviétique notamment - que ce nouveau cours public alimentera le débat d'idées. Marc Gontard Président de l'université Rennes 2 Jean-Yves Andrieux Professeur d'histoire de l'architecture

Le style "néo-arménien" à Erevan : patrimoine et i...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Cours publics 2007/2008 proposés par l'Université Rennes 2. Thème : Patrimoine et identité. Conférence donnée par Taline Ter Minassian, Maître de conférences habilité en histoire contemporaine, le 17 Décembre 2007. Patrimoine et Histoire, Patrimoine et Société, tels sont les titres des cours publics qui furent donnés à l'université Rennes 2, entre 1995 et 1997. Les conférences alors prononcées par les historiens François Hartog, Jean-Pierre Rioux, François Loyer ou Pierre Nora ont laissé un souvenir vif. L'ouverture de la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, cet automne, montre comment notre héritage commun s'est affirmé, depuis, comme un objet de pratiques culturelles et comment le présent se nourrit des métamorphoses du passé, sous les auspices du marché. Sur la colline de Chaillot, les mécènes se pressent en effet pour éponger les 80 millions d'Euros qu'a coûtés la Cité. Le portail de Vézelay, hérité de l'ancien Musée des monuments français, y côtoie la cité radieuse de Marseille. Alors, Viollet-le-Duc et Le Corbusier, même combat ? Mais l'intégration des modernités dans l'inventaire des valeurs consacrées suit-elle un parcours aussi linéaire ? On a vu avec quelle force ces valeurs ont envahi l'arène politique, lors des dernières élections présidentielles. À l'évidence, les conceptions de la nation et de la République, qu'elles sous-tendent, sont plurielles. Il existe la France certes, mais aussi des France. Comment incarner cette diversité sans la dénaturer ? Le commissaire Maigret, disait-on récemment, est le véritable ministre de l'identité française. Or, voici qu'à présent ces thèmes surgissent au coeur même de la mondialisation. Si l'identité s'est rêvée nationale au XIXe siècle, puis découverte régionale au siècle suivant, chacun d'entre nous est désormais porteur d'identités multiples, de moins en moins réductibles à la couleur du drapeau. Que faut-il attendre de la mutation des identités collectives ? Choc ou enrichissement ? Ouverture pacifiée ou confrontation ? C'est en explorant les systèmes de représentation symbolique du passé proche - ici et ailleurs, en Afrique du Nord ou dans l'ancien empire soviétique notamment - que ce nouveau cours public alimentera le débat d'idées. Marc Gontard Président de l'université Rennes 2 Jean-Yves Andrieux Professeur d'histoire de l'architecture

Georgian Cities : les villes en Grande-Bretagne au...
Université Paris Sorbonne Paris 4

Ce site sur la culture urbaine du XVIIIe siècle en Grande-Bretagne comprend des cartes, des tableaux, des photographies, des extraits littéraires, des extraits musicaux, des illustrations scientifiques ainsi que des animations. Ces contenus sont reliés par des liens hypertexte et accompagnés de textes de présentation historique ainsi que d'exercices interactifs, avec pour objectif de donner une vue interdisciplinaire.

 

Création par l'équipe de recherche 'Cultures, Sociétés et Technologies de l'Information'

La question du logement populaire: lotissements pa...
Université Panthéon Sorbonne - Paris 1

La leçon 3, "La question du logement populaire : lotissements pavillonnaires et logement social dans l'entre-deux-guerres", a pour objectifs de différencier logement social et logement privé et d'identifier l'architecture des années 1930.

Une île, un zoo, une ville : construire le patrimo...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Cours publics 2007/2008 proposés par l'Université Rennes 2. Thème : Patrimoine et identité. Conférence donnée par Lucie K.Morisset, Professeur d'histoire de l'architecture contemporaine, le 26 novembre 2007. Patrimoine et Histoire, Patrimoine et Société, tels sont les titres des cours publics qui furent donnés à l'université Rennes 2, entre 1995 et 1997. Les conférences alors prononcées par les historiens François Hartog, Jean-Pierre Rioux, François Loyer ou Pierre Nora ont laissé un souvenir vif. L'ouverture de la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, cet automne, montre comment notre héritage commun s'est affirmé, depuis, comme un objet de pratiques culturelles et comment le présent se nourrit des métamorphoses du passé, sous les auspices du marché. Sur la colline de Chaillot, les mécènes se pressent en effet pour éponger les 80 millions d'Euros qu'a coûtés la Cité. Le portail de Vézelay, hérité de l'ancien Musée des monuments français, y côtoie la cité radieuse de Marseille. Alors, Viollet-le-Duc et Le Corbusier, même combat ? Mais l'intégration des modernités dans l'inventaire des valeurs consacrées suit-elle un parcours aussi linéaire ? On a vu avec quelle force ces valeurs ont envahi l'arène politique, lors des dernières élections présidentielles. À l'évidence, les conceptions de la nation et de la République, qu'elles sous-tendent, sont plurielles. Il existe la France certes, mais aussi des France. Comment incarner cette diversité sans la dénaturer ? Le commissaire Maigret, disait-on récemment, est le véritable ministre de l'identité française. Or, voici qu'à présent ces thèmes surgissent au coeur même de la mondialisation. Si l'identité s'est rêvée nationale au XIXe siècle, puis découverte régionale au siècle suivant, chacun d'entre nous est désormais porteur d'identités multiples, de moins en moins réductibles à la couleur du drapeau. Que faut-il attendre de la mutation des identités collectives ? Choc ou enrichissement ? Ouverture pacifiée ou confrontation ? C'est en explorant les systèmes de représentation symbolique du passé proche - ici et ailleurs, en Afrique du Nord ou dans l'ancien empire soviétique notamment - que ce nouveau cours public alimentera le débat d'idées. Marc Gontard Président de l'université Rennes 2 Jean-Yves Andrieux Professeur d'histoire de l'architecture

Les usages du patrimoine mémoriel de l'Empire
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Cours publics 2007/2008 proposés par l'Université Rennes 2. Thème : Patrimoine et identité. Conférence donnée par Nathalie Petiteau, professeur d'histoire contemporaine, le 21 janvier 2008. Patrimoine et Histoire, Patrimoine et Société, tels sont les titres des cours publics qui furent donnés à l'université Rennes 2, entre 1995 et 1997. Les conférences alors prononcées par les historiens François Hartog, Jean-Pierre Rioux, François Loyer ou Pierre Nora ont laissé un souvenir vif. L'ouverture de la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, cet automne, montre comment notre héritage commun s'est affirmé, depuis, comme un objet de pratiques culturelles et comment le présent se nourrit des métamorphoses du passé, sous les auspices du marché. Sur la colline de Chaillot, les mécènes se pressent en effet pour éponger les 80 millions d'Euros qu'a coûtés la Cité. Le portail de Vézelay, hérité de l'ancien Musée des monuments français, y côtoie la cité radieuse de Marseille. Alors, Viollet-le-Duc et Le Corbusier, même combat ? Mais l'intégration des modernités dans l'inventaire des valeurs consacrées suit-elle un parcours aussi linéaire ? On a vu avec quelle force ces valeurs ont envahi l'arène politique, lors des dernières élections présidentielles. À l'évidence, les conceptions de la nation et de la République, qu'elles sous-tendent, sont plurielles. Il existe la France certes, mais aussi des France. Comment incarner cette diversité sans la dénaturer ? Le commissaire Maigret, disait-on récemment, est le véritable ministre de l'identité française. Or, voici qu'à présent ces thèmes surgissent au coeur même de la mondialisation. Si l'identité s'est rêvée nationale au XIXe siècle, puis découverte régionale au siècle suivant, chacun d'entre nous est désormais porteur d'identités multiples, de moins en moins réductibles à la couleur du drapeau. Que faut-il attendre de la mutation des identités collectives ? Choc ou enrichissement ? Ouverture pacifiée ou confrontation ? C'est en explorant les systèmes de représentation symbolique du passé proche - ici et ailleurs, en Afrique du Nord ou dans l'ancien empire soviétique notamment - que ce nouveau cours public alimentera le débat d'idées. Marc Gontard Président de l'université Rennes 2 Jean-Yves Andrieux Professeur d'histoire de l'architecture