Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (59)

Discipline
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (5)
    • Italien (2)
      • Langue (2)
    • Langues et cultures des régions de France (2)
      • Occitan, Provençal et Catalan (2)
    • Langues étrangères-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (6)
    • Langue française (4)
      • Langage (4)
    • Lettres-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
    • Littératures française et de langue française (1)
      • Généralités (1)
      • Poésie (1)
  • Sciences de l'homme (12)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (8)
      • Approches transversales (8)
    • Sciences du langage (4)
      • Sociolinguistique (4)
  • Sciences de la société (95)
    • Géographie, Aménagement (91)
      • Aménagement (84)
      • Géographie humaine (3)
      • Géographie physique (2)
      • Géographie rurale (2)
      • Géographie urbaine (86)
      • Géographie économique et régionale (5)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (15)
      • Histoire de l'Afrique (1)
      • Histoire générale (15)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (1)
      • Sociologie des groupes sociaux (1)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (63)
      • Approches transversales (63)

Niveau
  • Doctorat (1)
  • Enseignement supérieur (104)
  • Formation continue (11)
  • Formation professionnelle (12)
  • L1 (5)
  • L2 (76)
  • L3 (90)
  • Licence (97)
  • M1 (6)
  • M2 (5)
  • Master (23)

  • Autoévaluation (4)
  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (1)
  • Essentiel (type UOH) (61)
  • Etude de cas (32)
  • Etude et document (type UOH) (5)
  • Exercice (17)
  • Grande Leçon (type UOH) (59)
  • Guide pédagogique (2)
  • Webographie, bibliographie (14)
104 résultats pour votre recherche 'espaces urbains'
Tri décroissant par
La place urbaine perçue
Université Côte d'Azur

Comme celle de l’ensemble de l’espace urbain, la perception d’une place publique peut être étudiée au moins à deux niveaux : celle de la symbolique et des images qu’elle dégage, liées au vécu et aux valeurs socioculturelles de ses usagers, et celle plus physique de la perception visuelle des éléments qui la composent. L’une et l’autre renvoient simultanément à plusieurs échelles d’observation et de perception.

La place dans l'espace urbain et métropolitain
Université Côte d'Azur

Positionner une place dans l’ensemble d’un contexte urbain ou métropolitain signifie la situer par rapport aux éléments clés structurant ces espaces. Une ville et, à une échelle plus vaste, toute une aire métropolitaine sont en effet structurées par un ou plusieurs centres, par une multitude de pôles attractifs ou répulsifs (grand équipement public, concentration commerciale, bord de mer, friche industrielle, quartier paupérisé, etc.) et par des axes principaux (urbains, de transport, etc.).

L’analyse géographique mobilise deux concepts pour caractériser l’action structurante de ces éléments. Le premier est celui de champs, appréhendé comme aire d’action d’un élément donné (aire d’attraction d’un centre, aire de diffusion d’un phénomène, d’une pratique culturelle, etc.).

Essentiel méthodologique : entretiens, questionnai...
Université Côte d'Azur

Pour reconstituer la perception d’une place publique de la part de ses usagers, la méthodologie choisie est de type qualitatif et s’appuie sur des outils communs à plusieurs sciences sociales. Le corpus initial de données doit être constitué par l’analyste. Il sera souvent textuel (retranscription de récits, regroupement de textes préexistants, réponses à des questionnaires), parfois iconographique. L’objectif de cet essentiel méthodologique est ainsi de présenter les principales méthodes que l’on peut employer auprès des usagers pour collecter des informations qualitatives sur leur perception de l’espace urbain, et notamment les entretiens, les questionnaires et les cartes mentales. Pour une présentation plus détaillée de ces méthodes, nous renvoyons à l'ouvrage de M. Grosjean et J.-P. Thibaud (2001).  

L'appropriation de l'espace
Université Côte d'Azur

La dialectique entre espaces public, semi-public et privé dans les usages et les appropriations.

La perception de l’espace urbain : principes et fo...
Université Ouverte des Humanités

Le processus perceptif est l’ensemble des moyens et des facteurs qui permettent à chaque individu d’élaborer des images et des représentations mentales de l’espace. On met donc ici l’accent sur trois points importants. D’une part, la perception de l’espace n’est pas la réalité géographique, tangible, mais elle est nécessaire à son appréhension : c’est un acte cognitif, permettant d’accéder à la connaissance et à la compréhension voire à l’exploitation du monde.

L’analyse perceptive de la place : fiche TD
Université Côte d'Azur

La perception de l'espace public est difficile à appréhender et ne peut être totale car elle relève de la subjectivité des personnes. Des outils tels que les questionnaires et les cartes mentales (voir outils du module) peuvent aider à saisir une certaine réalité de la perception d'une place par ses usagers. L’analyste peut également appliquer des protocoles plus formalisés, permettant de mettre en exergue les éléments constitutifs des paysages perçus.

BIbliographie sur les places
Université Côte d'Azur

Un certain nombre d'ouvrages utilisés pour construire ce cours sur les places.

La place dans le tissu urbain environnant
Université Côte d'Azur

L’analyse du tissu urbain autour de la place permet de caractériser le contexte urbain de cette dernière à une échelle encore plus fine. D’autres champs et d’autres réseaux, de portées beaucoup plus locales seront alors mobilisés pour situer la place à cette échelle d’analyse. Le tissu urbain est une métaphore qui fait référence au tissage que l'on retrouve dans le textile ou à la biologie.

La place, espace public clé de la ville européenne
Université Côte d'Azur

La place est un espace public tant par ces caractéristiques (domaine public non bâti important) que par ses usages (espace de circulation et  d’interaction, lieu de promenade). Mais la place est également un espace public particulier : visuellement enfermée entre les bâtiments, essentiellement (mais pas exclusivement) minérale, son étendue surfacique l’emporte sur ses dimensions linéaires