Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (213)

Discipline
  • Arts (28)
    • Arts du spectacle (3)
      • Cinéma (1)
      • Théâtre (2)
    • Arts visuels et plastiques (23)
      • Arts graphiques, gravures et estampes (19)
      • La peinture et les peintures (4)
    • Arts-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
    • Musique (2)
      • Les instruments (1)
      • Théorie et histoire de la musique (2)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (22)
    • Anglais (11)
      • Civilisations (11)
    • Espagnol (6)
      • Civilisation (2)
      • Littérature (5)
    • Langues et cultures des régions de France (4)
      • Occitan, Provençal et Catalan (4)
    • Langues étrangères-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (32)
    • Langue française (12)
      • Français (12)
    • Langues et cultures des régions de France (1)
      • Occitan, Provençal et Catalan (1)
    • Lettres classiques (1)
      • Littérature grecque classique (1)
    • Lettres-Approches transversales et méthodologie (2)
      • Approches transversales (2)
    • Littératures française et de langue française (16)
      • Discours et correspondance (13)
      • Généralités (1)
      • Littérature dramatique (2)
  • Sciences de l'homme (172)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (8)
      • Approches transversales (8)
    • Philosophie (19)
      • Morale (éthique) (17)
      • Philosophie politique (2)
      • Philosophies occidentales de l'Antiquité et du Moyen-Age (1)
    • Sciences des religions (141)
      • Autres religions (11)
      • Christianisme - Théologie doctrinale (2)
      • Christianisme - Vie, culte et pratique religieuse (11)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (139)
      • Islam, babisme et foi bahaïe (13)
      • Judaïsme (5)
      • Église chrétienne et sociétés (approches sociales et historiques) (10)
    • Sciences du langage (5)
      • Linguistique générale (2)
      • Sociolinguistique (5)
  • Sciences de la société (354)
    • Géographie, Aménagement (23)
      • Aménagement (11)
      • Epistémologie, histoire, pédagogie de la Géographie (1)
      • Géographie humaine (11)
      • Géographie physique (4)
      • Géographie urbaine (11)
      • Géographie économique et régionale (3)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (352)
      • Histoire de l'Afrique (6)
      • Histoire de l'Amérique du Nord (13)
      • Histoire de l'Asie, Orient, Extrême-Orient (6)
      • Histoire de l'Europe (106)
      • Histoire de l'art (12)
      • Histoire du monde ancien, jusqu'à 499 après J.C. (26)
      • Histoire générale (232)
    • Sciences de l'information et de la communication (10)
      • Le livre (8)
      • Télécommunications (2)
    • Sciences de l'éducation (3)
      • Philosophie et théorie de l'éducation (1)
      • TICe (2)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (11)
      • Services et problèmes sociaux (1)
      • Sociologie des cultures (2)
      • Sociologie des groupes sociaux (3)
      • Sociologie des processus sociaux (2)
      • Théories sociologiques, ethnologiques, anthropologiques et méthodologie (4)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (14)
      • Approches transversales (14)
    • Statistiques, Informatique et Mathématiques appliquées aux sciences humaines et sociales (1)
      • Informatique - Traitement et programmation des données (1)

Niveau
  • Autres (4)
  • Doctorat (33)
  • Enseignement supérieur (372)
  • Formation continue (14)
  • Formation professionnelle (21)
  • L1 (128)
  • L2 (89)
  • L3 (136)
  • Licence (284)
  • M1 (161)
  • M2 (132)
  • Master (208)
  • bac>=6 (1)

  • Autoévaluation (6)
  • Autres (1)
  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (27)
  • Diaporama (1)
  • Essentiel (type UOH) (83)
  • Etude de cas (4)
  • Etude et document (type UOH) (36)
  • Exercice (26)
  • Expérience (1)
  • Glossaire (20)
  • Grande Leçon (type UOH) (221)
  • Guide pédagogique (4)
  • Index (2)
  • Jeu de données (7)
  • Jeu sérieux (1)
  • Méthodologie (2)
  • Webdocumentaire (23)
  • Webographie, bibliographie (70)
372 résultats pour votre recherche 'histoire de l\'art'
Tri décroissant par
Voir ne pas voir - Colloque Daniel Arasse
Ecole normale supérieure

Séance intitulée "La part de l'oeil", présidée par Eric Darragon (Université Panthéon SOrbonne - Paris 1). Hubert Damisch (EHESS) communique sur le thème : Voir ne pas voir. Colloque organisé à l'Institut national d'histoire de l'art (INHA - Paris) par l'Ecole normale supérieure les 8,9 et10 juin 2006, dans le cadre de la diffusion des savoirs de l'ENS. "Que voit-on dans un tableau ? Et si tout conspire à ce qu'on n'y voie guère, sinon rien, peut-on attendre de l'histoire qu'elle soit de quelque secours en la matière ? : Daniel Arasse en a fait le pari, mais pour y reconnaître une affaire moins de contexte que d'optique."

Hopper, ce n'est pas l'Amérique - Colloque "Vous a...
Ecole normale supérieure

Introduction par le président de séance Jean Kempf (université Lumière - Lyon II) du colloque "Vous avez dit Hopper ?", organisé par le Musée d'Art Américain Giverny en collaboration avec la Passerelle des Arts de l'École normale supérieure le 14 mai 2004 et placé sous la responsabilité de Jean-Loup Bourget (ENS) et Elizabeth Glassman (TFA, MAAG). "Ce colloque sur l'effet Hopper pose la question de la circulation et de la superposition d'images dans des domaines artistiques différents qui caractérisent l'art d'aujourd'hui. Ce phénomène mérite aussi une analyse de l'image en tant que dépositaire d'une mémoire collective dans laquelle s'infiltrent des contenus identitaires et nationalistes. Les lieux et les personnages peints par Hopper sont devenus des icônes de la vie américaine, bien qu'ils relèvent d'un vocabulaire très personnel. Questionner le pourquoi de la projection d'américanité sur son œuvre permet de mieux comprendre certaines relations entretenues par le public français envers une Amérique imaginaire."

Relations culturelles internationales, acculturati...
Ecole normale supérieure

Communication de Pascal Ory (Université Panthéon Sorbonne - Paris 1) dans le cadre du colloque "Vous avez dit Hopper ?", organisé par le Musée d'Art Américain Giverny en collaboration avec la Passerelle des Arts de l'École normale supérieure le 14 mai 2004 et placé sous la responsabilité de Jean-Loup Bourget (ENS) et Elizabeth Glassman (TFA, MAAG). "L'histoire de l’art serait incompréhensible sans la prise en compte de la dimension internationale : beaucoup d'artiste à titre individuel, beaucoup de groupes d'artistes, de mouvements, d'écoles ne peuvent s'interpréter qu'en relation avec une influence, ou contre-influence, d'essence étrangère. Modélisation, hégémonie, référence, ... : il ne s'agit jamais, au fond, que de la version exotique de la maîtrise. Dans le cas d'Edward Hopper le séjour en France, implicitement et explicitement, nous dit beaucoup sur, d'une part, l'attractivité de la France (ou faut-il dire de Paris ?) au début du XXe siècle et, tout particulièrement, la place que se désigne l'art américain à ses côtés, et, de l’autre, la manière, un peu compliquée, par laquelle Hopper a réglé son rapport avec elle – c'est-à-dire, comme toujours en pareil cas, avec soi."

Représentations figurées et images dans l'art musu...
Le Mans Université

L’art arabo-musulman d’Al-Andalus est l’expression et le produit d’influences diverses. Il s’inspire des pratiques préislamiques, il est marqué par le cadre juridique musulman qui s’élabore aux VIIIe et IXe siècles, il bénéficie des contacts entre populations musulmanes, chrétiennes et juives et d’une circulation intense des biens et des mouvements de pensée.

L’impact de l’art religieux sur les sociétés du Ma...
Le Mans Université

La vie des régions présahariennes du Maroc, contrées désertiques où l’implantation humaine est liée à la maîtrise de l’eau au bord des « oueds », est marquée par la religion qui règlement tous les aspects du quotidien. Elle s’organise autour d’établissements sédentaires particuliers : les ksour, les iguoudar et les zaouias. Les représentations figurées y sont rares, mais pas inexistantes.

L’ « art cistercien » : une tradition aniconique d...
Le Mans Université

Comme au sein des autres ordres nouveaux érémitiques de la fin du XIe siècle, des voix se sont rapidement élevées dans les milieux cisterciens pour exprimer de la méfiance vis-à-vis des représentations figurées. Leur porte-parole le plus explicite fut Bernard de Clairvaux, qui dénonçait, vers 1124-1125, la présence de représentations figurées dans les abbayes bénédictines, qu’il jugeait néfaste pour l’activité de méditation des moines. De fait, les historiens de l’art du milieu du XXe siècle ont cru pouvoir discerner l’existence d’un « art cistercien » médiéval, reconnaissable notamment par son dépouillement décoratif et son renoncement aux représentations figurées peintes ou sculptées alors habituelles dans les autres institutions religieuses. Les études les plus récentes ont cependant permis de nuancer ce supposé « aniconisme cistercien ».

6 - Savonarole : sermons et prophétie - L'art de g...
Ecole normale supérieure de Lyon

Ce cours étudie les sermons (en particulier les sermons sur Aggée qui accompagnent le changement de gouvernement en novembre-décembre 1494) et la force de la parole prophétique du dominicain qui donne sens aux bouleversements que connaît Florence:

  • Florence a été choisie par Dieu ;
  • sa rénovation politique et morale s'étendra à toute l'Italie puis à la communauté chrétienne tout entière, si bien que les infidèles eux-mêmes se convertiront.

Mais cette prophétie est conditionnée : les hommes, qui ont le libre-arbitre, peuvent choisir de ne pas suivre les indications divines. C'est pour convaincre les Florentins d'aller dans le sens du dessein divin que Savonarole utilise l'arme de la parole.

2 - Le laboratoire florentin - L'art de gouverner...
Ecole normale supérieure de Lyon

Ce cours et les deux suivants présentent les grandes lignes de l'histoire de Florence et les effets des guerres sur la cité (1494-1537) ; il s'agit de mettre en évidence ce que l'on peut nommer le « laboratoire florentin » dans lequel s'élaborent les textes de Savonarole, de Machiavel et de Francesco Guicciardini que nous allons étudier:

  • A. La naissance du Grand Conseil : Florence, novembre-décembre 1494.
  • B. 1494-1512 : le débat interne et l'institution du gonfaloniérat à vie (1502).
  • C. 1512-1527 : la première restauration des Médicis.
  • D. 1527-1530 : la seconde République du grand conseil.
  • E. 1530-1537 : La restauration définitive des Médicis : Alessandro de Medici (1530-1537) ; élection de Cosimo I (1537).
10 - Machiavel : éléments de biographie - L'art de...
Ecole normale supérieure de Lyon

Jean-Claude Zancarini expose dans ce cours les différents éléments de la vie, de la carrière et de l'oeuvre de Niccolò Machiavelli (1469 - 1527).

Niccolò Machiavelli naît à Florence le 3 mai 1469. Il est nommé secrétaire de la seconde chancellerie florentine, le 15 juin 1498, très peu de temps après la mort de Savonarole.

Cette période pendant laquelle il fut aux affaires, en tant que l'un des conseillers du gonfalonier à vie Piero Soderini, dure jusqu'à début novembre 1512, lorsque les Médicis, de retour à Florence d'où ils avaient été chassé en novembre 1494, le privent de son emploi à la chancellerie.
Pendant ces quinze ans, il parcourt l'Italie, la France, la Suisse, et rencontre, au nom de la république de Florence, les principaux condottieres et princes italiens. En novembre 1512, le retour des Médicis à Florence provoque sa mise à l'écart et sa condamnation à une année de résidence surveillée hors de Florence.
Le 12 février 1513, après la découverte de la conjuration d'Agostino Capponi et de Pierpaolo Boscoli, Machiavel est arrêté, soumis à la torture judiciaire de l'estrapade et condamné à la prison à vie ; il ne doit sa libération qu'à la liesse générale qui suivit l'élection de Giovanni de Medici au pontificat, le 11 mars 1513.

En août 1513, il commence à rédiger le Prince. Les Médicis continuent à se méfier de lui et cette méfiance va durer jusqu'en 1520. Machiavel fréquente les Orti oricellari, semble-t-il à partir de 1516, où il lit des passages de ses Discorsi sopra la prima deca di Tito Livio.
En 1519 il commence à écrire l'Arte della guerra, seul texte important qui sera publié de son vivant, en août 1521.
En 1520, il est reçu par le cardinal Giulio de Medici et écrit, à sa demande, le Discursus florentinarum rerum.
Il obtient en 1521 une mission à Carpi auprès des frères mineurs (franciscains) confiée par les Otto di Pratica ; c'est de cette mission que date son amitié et un échange assidu de correspondance avec Francesco Guicciardini, alors gouverneur de Modène.

C'est également en 1520 qu'il est chargé par les Provveditori allo Studio d'écrire gli annali o vero le istorie delle cose fatte da lo stato e città di Firenze ; il présentera les Istorie fiorentine au pape Clément VII en mai 1525.
En février 1526, Machiavel est nommé chancelier des Procuratori delle mura de Florence. En septembre, il est envoyé auprès de Francesco Guicciardini qui est alors lieutenant du pape dans l'armée de la sainte ligue ; il retournera à deux autres reprises (fin novembre 1526 puis février 1527) auprès du Lieutenant du pape pendant cette guerre qui aboutit au sac de Rome (6 mai 1527) et à la proclamation de la république à Florence le 17 mai.
Il tombe malade et meurt le 21 juin 1527.

Le Prince et les Discours, qui ont circulé manuscrits jusqu'à ce moment, seront publiés en 1531 et 1532.