UOH stamping
  • UOH stamping (6)

Discipline
  • Arts (9)
    • Arts visuels et plastiques (3)
      • Arts graphiques, gravures et estampes (1)
      • Dessin et arts décoratifs (3)
      • La peinture et les peintures (2)
    • Arts-Approches transversales et méthodologie (9)
      • Approches transversales (9)
    • Musique (3)
      • Théorie et histoire de la musique (3)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (1)
    • Espagnol (1)
      • Langue (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (3)
    • Langue française (1)
      • Langage (1)
    • Littératures française et de langue française (3)
      • Généralités (2)
      • Poésie (1)
  • Sciences de la société (1)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (1)
      • Sociologie des cultures (1)

Level
  • Doctorat (2)
  • Enseignement supérieur (9)
  • Formation continue (1)
  • L1 (1)
  • L2 (2)
  • L3 (3)
  • Licence (9)
  • Master (5)

  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (3)
  • Diaporama (1)
  • Essentiel (type UOH) (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (6)
  • Guide pédagogique (2)
  • Index (2)
  • Webdocumentaire (1)
  • Webographie, bibliographie (4)
9 results
Descending sort by
Approches transversales
Philippe Hamon, l'imagerie et la littérature au XI...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Ancien professeur à L'Université Rennes 2, Philippe Hamon enseigne à Paris, et a publié en 2000 chez Corti un ouvrage critique absolument remarquable sur les usages de l'image au XIXe et ses répercussions sur l'écriture littéraire.

L'entretien porte sur les relations entre les faits esthétiques, l'histoire sociale et celle des techniques, les représentations collectives et l'écriture.

Les musiques de la mort en occident (Cours-confére...
Université Côte d'Azur

Les rituels funéraires, l’évocation de la mort et l’ensemble des représentations qui y sont rattachées sont l’objet d’une très intense relation au sonore (vacarmes, tumultes) dont la codification est très élaborée. C’est précisément cette « grammaire symbolique » qui est mise ici à jour par le biais d’une analyse anthropologique appliquée au monde occidental médiéval et baroque, en faisant ressortir quatre éléments majeurs : le bruit, le vent comme élément organologique, l’aspect « boiteux » de certains rythmes évoquant la claudication rituelle et, enfin, parmi les nombreux registres musicaux, l’usage récurrent du grave et de la descente dans le grave.

Il s’agit dans un premier temps d’étudier les diverses conduites sonores autour des rituels de la mort et leur évolution du Moyen Âge jusqu’aux recherches ethnographiques récentes.

Pratique de l'image numérique et culture visuelle
Université Paris Sorbonne Paris 4

From Digital Image Practice to Visual Culture - De la pratique numérique au contexte intellectuel

Tutoriel de formations aux logiciels d'image et de 3 D, à l'intérieur d'enseignements fonctionnels TIC, dans le cadre des compétences transversales.

Chapitres d'ouverture sur le contexte intellectuel et les débats en histoire ou théorie de la culture visuelle, en relation avec un programme pluridisciplinaire - représentations sociales (sciences politiques et histoire), esthétique (philosophie et lettres), avec webographie renvoyant aux sites sur l'image numérique et sur la sémiotique de l'image.

En anglais (pratique des manuels).

  • Leçon 1 : "Digital images : forms, colours, selections"
  • Leçon 2 : "Composite images"
  • Leçon 3 : "Artistic effects"
  • Leçon 4 : "Web authoring"
  • Leçon 5 : "3D modeling"
  • Leçon 6 : "Animation"
  • Leçon 7 : "Student project"
Le droit d'auteur et le droit à l'image

Evelyne Moreau et Sophie Lorenzo ont réalisé pour le compte de l'Ecole des Mines de Nantes (France) un cours interactif intitulé "Le droit d'auteur et le droit à l'image" à l'intention des étudiants mais aussi des enseignants.

Mis à jour en juin 2012, ce cours fait le tour de la question de la propriété intellectuelle. Il débute par les aspects juridiques et réglementaires, en d'autres termes ce que dit la loi à propos d'une dizaine de notions, les oeuvres, les supports et procédés, les images, les blogs et sites communautaires, en l'occurrence.

Un chapitre entier est également consacré au droit à l'image. L'image ici doit être entendue au sens large c'est-à-dire incluant même la vidéo et Internet. La législation régit aussi l'usage de l'image qu'elle soit la représentation d'une personne ou d'une oeuvre de l'esprit.

Enfin, deux chapitres s'adressent aux enseignants et aux étudiants. Que faire pour utiliser une ressource protégée dans sa classe ? Comment protéger son oeuvre ? Qu'est-ce que le plagiat ? Autant de questions auxquelles répond ce cours.

Tristan Tzara, d'une avant-garde à l'autre
Université de Rouen

Ce cours est une introduction au mouvement "Dada" et à Tristan Tzara.

Il se découpe en plusieurs parties : 

- La révolte Dada ;

- Du Dada au surréalisme ;

- Tzara et les néo-avant-gardes.

Le philosémitisme de Chostakovitch : Des Poésies p...
Université de Strasbourg

Comme ses aînées dans la série L’Opus à l’œil, cette ressource se propose d’aborder une œuvre musicale sous l’angle d’une écoute éclairée par la connaissance d’un contexte culturel, et par le biais d’un texte assorti de nombreuses illustrations visuelles et sonores.

Mais ici, le format renonce au documentaire audiovisuel au profit d’un dispositif conçu d’emblée de façon à exploiter au mieux les ressources interactives de la « pédagogie à distance ».

"Partie carrée" : les Fêtes galantes de Debussy
Université de Strasbourg

Dernière-née de la série L’Opus à l’œil, cette ressource sur les Fêtes galantes aborde à nouveau une œuvre « multiple », où le couple Debussy-Verlaine croise le couple Couperin-Watteau dans une "Partie quarrée" associant deux époques (le XVIIIe siècle de la Régence et le tournant du XXe siècle) et trois arts (musique, poésie et peinture).

Elle requiert de ce fait une même approche pluridisciplinaire, ainsi qu’un même  traitement multimédia, susceptible de  satisfaire l’œil autant que l’oreille, et le cerveau des émotions artistiques autant que celui de l’intelligence cognitive…

Images de la mort dans la B.D. et la peinture
Université de Bordeaux

A une époque où la mort est devenue une « valeur marchande » pour les médias et où l'intérêt pour le fait divers se fait toujours plus vif, Pierre Christin offre de nous donner un aperçu de la représentation visuelle de la mort dans l'art pictural et photographique et dans la bande dessinée.

Occultée parfois, crainte le plus souvent, la mort est un thème récurrent dans l'art et sa représentation évolue en même temps que les croyances et les sociétés.

Tantôt prise sur le vif comme le permet l'instantané de la photographie, tantôt suggérée par une tonalité, un objet, un sentiment, les procédés narratifs pour représenter le mystère de la mort sont très nombreux : académique (la crucifixion, le cadavre), grotesque, surréaliste. En suscitant des sentiments de peur, de terreur, d'inquiétude chaque représentation permet de pousser la réflexion, d'éduquer, de ramener au souvenir.

Cette réalité de la mort disparait dans la bande dessinée où elle prend l'aspect d'un leurre et est très souvent associée à la disparition ou à la chute d'un personnage. Cette distinction est due principalement comme l'explique Pierre Christin au caractère continu de la bande dessinée. Il est en effet délicat de faire passer dans l'au-delà le personnage d'une série en cours, la disparation permet donc si nécessaire de le « ressusciter ».

Toujours en ramenant la plume - Les travailleurs d...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Si le grand public n'ignore plus, depuis les grandes rétrospectives qui ont été consacrées à son œuvre graphique ces vingt dernières années, que Victor Hugo fut aussi un dessinateur exceptionnel, en revanche, dans le domaine de la recherche universitaire, ses dessins demeurent le plus souvent soigneusement distincts de la production de l'homme de Lettres.

Or, comment ne pas être frappé des parentés étroites existant entre le geste de la plume à l'encre qui, dans le même temps, trace les signes de l'écriture et imprègne le papier de figures tantôt réalistes, tantôt hallucinées ?

Le manuscrit que Victor Hugo avait réalisé pour les Travailleurs de la Mer fut, de cette remarquable symbiose, la manifestation éclatante. S'il est impossible de le reconstituer (la Bibliothèque nationale, à laquelle il fut légué, a dû le démembrer pour les besoins de la conservation des documents), toutefois ce web documentaire se donne pour ambition de retrouver l'esprit d'une démarche artistique complexe, dans laquelle poésie et roman, écriture et dessin, méditation humaine et création divine (par l'entremise de la figure mythique de la Mer) communient étroitement sous l'espèce d'un même sens du Verbe.

Ce web documentaire est le résultat des recherches menées (et partiellement publiées en divers articles) par Jean-Pierre Montier et met en valeur celles de Pierre Georgel , considéré comme le meilleur spécialiste au monde des dessins de Victor Hugo. À ces recherches s’ajoutent celles de Victoria Tebar, enseignante chercheur en Arts Plastiques à l’université de Barcelone et plasticienne. Ses recherches portent essentiellement sur les techniques et les matériaux utilisés par Victor Hugo dans ses dessins.