UOH stamping
  • UOH stamping (24)

Discipline
  • Arts (7)
    • Arts visuels et plastiques (7)
      • Arts graphiques, gravures et estampes (7)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (1)
    • Langues et cultures des régions de France (1)
      • Occitan, Provençal et Catalan (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (7)
    • Langue française (7)
      • Français (7)
  • Sciences de l'homme (12)
    • Philosophie (9)
      • Les divers systèmes et écoles philosophiques modernes (2)
      • Philosophie politique (7)
      • Philosophies occidentales de l'Antiquité et du Moyen-Age (2)
    • Sciences des religions (8)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (8)
  • Sciences de la société (32)
    • Géographie, Aménagement (3)
      • Géographie humaine (3)
      • Géographie physique (1)
      • Géographie rurale (1)
      • Géographie urbaine (1)
      • Géographie économique et régionale (2)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (24)
      • Histoire de l'Afrique (1)
      • Histoire de l'Amérique du Nord (1)
      • Histoire de l'Europe (1)
      • Histoire générale (22)
    • Sciences de l'information et de la communication (7)
      • Le livre (7)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (9)
      • Sociologie des cultures (1)
      • Sociologie des groupes sociaux (2)
      • Sociologie des processus sociaux (7)

Level
  • Doctorat (2)
  • Enseignement supérieur (42)
  • Formation continue (1)
  • Formation professionnelle (1)
  • L1 (3)
  • L2 (4)
  • L3 (11)
  • Licence (37)
  • M1 (18)
  • M2 (17)
  • Master (22)

  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (12)
  • Essentiel (type UOH) (8)
  • Etude et document (type UOH) (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (21)
  • Webographie, bibliographie (10)
42 results for your query 'modernit%C3%A9'
Descending sort by
La société à l'aube du XXIème siècle
Université de Lorraine

Accédez aux neuf micro-ressources qui constituent ce cours grâce aux hyperliens du bloc "Voir aussi" de cette page.

Sur le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de quatre approches possibles :

  • "la société des individus",
  • "la société post-moderne",
  • "la société du risque",
  • "la société sans qualités" (le "s" à "qualités" est ici de rigueur).

Sont évoqués ici les travaux sociologiques et/ou philosophiques de bon nombre d'auteurs, tels que :

  • Pierre Bourdieu
  • Ulrich Beck
  • Jean-François Lyotard
  • Norbert Elias
  • François de Singly
  • Richard Sennett
  • Zygmunt Bauman
  • etc.
Conclusion (Cours : Averroès 15/15)
Ecole normale supérieure de Lyon

Bien qu'il y ait eu, en terre d'Islam, de nombreux philosophes entre les XIIIe et XVIIe siècles, de l'andalou Ibn Sab'în (XIIIe siècle) jusqu'au perse Molla Sadra (XVIIe siècle), la plupart des recherches s'accordent à dire que c'est Averroès (1126-1198) qui est le dernier philosophe de la civilisation de l'Islam classique. Ce jugement, qui doit être nuancé sur certains points, repose principalement sur l'ampleur du projet qu'il a réalisé, et surtout sur la réception de ce même projet dans l'Occident latin pendant le Moyen Âge.

Plan du cours :

  • Introduction
  • Première partie : une biographie politique
  1. Le philosophe et le politique
  2. Le milieu intellectuel andalou et le projet d'Averroès
  3. Averroès et les traditions de pensée politiques de l'islam classique
  4. La fondation de la science politique : le paradigme médical
  • Deuxième partie : la cité parfaite
  1. La théorie des excellences humaines
  2. Le statut du roi-philosophe
  3. Les attributs de la cité parfaiteLes régimes injustes
  • Troisième partie : les conditions de la politique parfaite
  1. L'éducation des citoyens
  2. La philosophie et la religion : l'interprétation du texte coranique
  3. La théologie politique
  • Conclusion

 

La société des individus ? (Cours : La société à l...
Université de Lorraine

Ce programme est le premier chapitre d'une Grande Leçon de sociologie sur "La société à l'aube du XXIème siècle". Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage de siècles par le biais de "la société des individus".

Ils s'appuient sur les réflexions d'auteurs tels que Durkheim, De Singly, Macpherson, Elias et Taylor pour pointer quelques questionnements à propos de l'individu, de l'individualisme, de l'individuation et de la quête de soi.

La société post-moderne ? (Cours : La société à l'...
Université de Lorraine

Ce programme est le deuxième chapitre d'une Grande Leçon de sociologie sur "La société à l'aube du XXIème siècle". Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de "la société post-moderne ?"

Ils s'appuient entre autres sur les réflexions de Talcott Parsons, Anthony Giddens ou encore de Bruno Latour, pour analyser les notions de "modernité" et de "post-modernité" et leur pertinence dans notre société contemporaine.

Introduction ( Cours : La société à l'aube du XXIè...
Université de Lorraine

Ce programme est l'introduction d'une Grande Leçon de sociologie construite en quatre chapitres, sur 'La société à l'aube du XXIème siècle'.

Sous le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de quatre approches possibles :

  • "la société des individus"
  • "la société post-moderne"
  • "la société du risque"
  • "la société sans qualités" (le "s" à "qualités" est ici de rigueur).
Les déjeuners de l'ISH et de l'ENS de Lyon : Les ...
Ecole normale supérieure de Lyon

La passion évoque de nos jours l'idée de l'amour. Or il y en a plusieurs acceptions. Nous parlons alors des passions. Pierre-François Moreau explore ce concept pour nous amener aux origines des sciences humaines en commençant par ce qu'en disaient les premiers philosophes.

Les enjeux de l'individualisme
Université de Bordeaux

Jusque dans les années 60, le modèle d'intégration sociale dominant était un modèle « corporatiste » qui assurait une place, une position garantie à chaque individu au sein de la société. Chacun était alors acteur du système, chacun était à sa place : le médecin, l'ouvrier, la femme au foyer... Aujourd'hui cet idéal de stabilité est mis à mal: les catégories sociales sont bousculées (les ouvriers sont moins nombreux, les femmes travaillent de plus en plus), les rôles sociaux éclatent, les institutions « classiques » de socialisation comme la famille ou l'école se transforment et les politiques sociales se déplacent vers l'individu. Notre société actuelle veut faire de l'homme un être toujours plus actif, un acteur responsable. Mais ce gain de liberté le fragilise, l'inquiète. Déjà très ancré dans les pays scandinaves, cet idéal de société fabriquée par des individus qui se mobilisent, induit donc d'armer l'homme en lui fournissant les ressources nécessaires à son action en tant qu'individu, de favoriser la confiance en soi et ce sont là tous les enjeux de ce nouveau modèle.

Patrimoine et Identité dans les arts finlandais : ...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Patrimoine et Histoire, Patrimoine et Société, tels sont les titres des cours publics qui furent donnés à l'université Rennes 2, entre 1995 et 1997. Les conférences alors prononcées par les historiens François Hartog, Jean-Pierre Rioux, François Loyer ou Pierre Nora ont laissé un souvenir vif. L'ouverture de la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, cet automne, montre comment notre héritage commun s'est affirmé, depuis, comme un objet de pratiques culturelles et comment le présent se nourrit des métamorphoses du passé, sous les auspices du marché. Sur la colline de Chaillot, les mécènes se pressent en effet pour éponger les 80 millions d'Euros qu'a coûtés la Cité. Le portail de Vézelay, hérité de l'ancien Musée des monuments français, y côtoie la cité radieuse de Marseille. Alors, Viollet-le-Duc et Le Corbusier, même combat ? Mais l'intégration des modernités dans l'inventaire des valeurs consacrées suit-elle un parcours aussi linéaire ? On a vu avec quelle force ces valeurs ont envahi l'arène politique, lors des dernières élections présidentielles. À l'évidence, les conceptions de la nation et de la République, qu'elles sous-tendent, sont plurielles. Il existe la France certes, mais aussi des France. Comment incarner cette diversité sans la dénaturer ? Le commissaire Maigret, disait-on récemment, est le véritable ministre de l'identité française. Or, voici qu'à présent ces thèmes surgissent au coeur même de la mondialisation. Si l'identité s'est rêvée nationale au XIXe siècle, puis découverte régionale au siècle suivant, chacun d'entre nous est désormais porteur d'identités multiples, de moins en moins réductibles à la couleur du drapeau. Que faut-il attendre de la mutation des identités collectives ? Choc ou enrichissement ? Ouverture pacifiée ou confrontation ? C'est en explorant les systèmes de représentation symbolique du passé proche - ici et ailleurs, en Afrique du Nord ou dans l'ancien empire soviétique notamment - que ce nouveau cours public alimentera le débat d'idées. Marc Gontard Président de l'université Rennes 2 Jean-Yves Andrieux Professeur d'histoire de l'architecture

La société du risque ? (Cours : La société à l'aub...
Université de Lorraine

Il s'agit du troisième chapitre de la Grande Leçon "La société à l'aube du XXIème siècle". Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent ici d'aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de "la société du risque ?"

A travers les travaux de d'Ulrich Beck, Anthony Giddens, Peter Knight ou Robert Castel, entre autres auteurs, ils abordent la question de la place de différents types de risques dans notre société, leur mesure, leur expertise et leur perception (risques calculés, risques calculables, catastrophes naturelles et industrielles, théorie du complot, attaques informatiques, insécurité, etc.)