UOH stamping
  • UOH stamping (21)

Discipline
  • Arts (9)
    • Arts du spectacle (2)
      • Cinéma (2)
    • Arts visuels et plastiques (7)
      • Arts graphiques, gravures et estampes (7)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (5)
    • Langues et cultures des régions de France (5)
      • Occitan, Provençal et Catalan (5)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (8)
    • Langue française (8)
      • FLE - Français langue étrangère (1)
      • Français (7)
  • Sciences de l'homme (5)
    • Philosophie (5)
      • Philosophie politique (5)
    • Sciences des religions (5)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (5)
  • Sciences de la société (12)
    • Géographie, Aménagement (1)
      • Géographie humaine (1)
      • Géographie économique et régionale (1)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (9)
      • Histoire de l'Amérique du Nord (1)
      • Histoire générale (8)
    • Sciences de l'information et de la communication (7)
      • Le livre (7)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (4)
      • Sociologie des groupes sociaux (1)
      • Sociologie des processus sociaux (2)
      • Théories sociologiques, ethnologiques, anthropologiques et méthodologie (2)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (3)
      • Approches transversales (3)

Level
  • Enseignement supérieur (23)
  • Formation continue (1)
  • L1 (4)
  • L2 (4)
  • L3 (11)
  • Licence (22)
  • M1 (12)
  • M2 (12)
  • Master (18)

  • Autoévaluation (1)
  • Essentiel (type UOH) (14)
  • Exercice (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (9)
  • Webographie, bibliographie (7)
23 results for your query 'plan%C3%A8te'
Descending sort by
actuFLE : le thème de la planète
Université de Lille

Comprendre l'actualité avec le thème de la planète :

- Circulation alternée à Paris

- Montdidier, ville pilote

L'immigration au Canada
Université Côte d'Azur

Nous disons souvent, en comparaison avec la France d’ailleurs, que le Canada est un pays d’immigrants. Cependant, toutes les nations sont faites d’immigrants. Ceci est très clairement le cas des « jeunes » pays comme le Canada et l’Australie, mais toutes les régions de la planète, y compris la vieille Europe, ont fait l’objet de guerres, d’invasions, de conquêtes, et de métissages depuis le début des temps. A l’échelle millénaire, l’immigration et le mouvement des peuples est la norme et non pas un phénomène moderne qui met en danger les sociétés. Ayant dit cela, la modernité des transports et l’ouverture des frontières nationales ont introduit des possibilités de flux humains jamais connu auparavant. Et ceci a engendré des changements dans les origines des immigrants. Après une brève présentation des flux historiques d’immigrants, la répartition des immigrants en fonction de leurs origines ethniques sera présentée à travers une série de cartes interactives et de graphiques. Les cartes proviennent de l’Atlas du Canada (en-ligne), et les graphiques du site web de Statistiques Canada.

Marc Henri Piault Leçon 1 : Pour la conquête du mo...
Aix-Marseille Université

"La conquête politique et scientifique du monde"

Naissance et développement du cinéma et de l'anthropologie à partir de la fin du XIXème siècle. Postures scientifiques d'exploration du monde (collecte, identification, appropriation) et d'instrumentalisation à l'origine de l'émergence d'un langage du cinéma. Une conception évolutionniste du monde.

Dès son départ, le cinéma tente de saisir ce qui est l’objet même de l’ethnologie : les pratiques de l’être humain dans les relations qu’il établit et qu’il énonce avec ses semblables et avec l’environnement qui le situe et dont il dispose. Cependant la prise organisée d’images vise également à percevoir sinon marquer les frontières qui distinguent l’humanité de la nature à laquelle cependant l’être humain appartient tout en ne sachant pas toujours la place qu’il y occupe. Identification et distinction, telles sont les opérations constamment à l’oeuvre et dont on peut espérer qu’aucune jamais ne prendra le pas sur l’autre, leur balancement garantissant une vraie dynamique d’existence, de découverte, d’invention, de réalisation, un espace d’exercice de ce qui serait la liberté. A travers ces opérations s’élabore un constituant essentiels à tout récit, qu’il soit cinématographique ou narration de l’expérience ethnologique : le personnage filmé ou la personne dans son autochtonie anthropologique. Il est construit d’une part dans le cours d’un processus de caractérisation et d’autre part à travers une opération distinctive d’identification par rapport aux autre figures de compréhension et dans le cadre d’une mise en situation relative. Dans notre parcours nous suivrons les traces de ce personnage, autant dans le cinéma qu’en anthropologie, cherchant à reconnaître les différents moyens mis en œuvre pour son identification et sa qualification. 

Films étudiés: L. Regnault, Marey, Muybridge, Edison, Dickson (Indian war Council ; Sioux Ghosts Dance), C. Haddon, W.B. Spencer, R. Pöch, A. Kahn (Les Archives de la Planète)

Marc Henri Piault Leçon 5 : Vers un ajustement du ...
Aix-Marseille Université

L'anthropologie de cette première "après-guerre" du XX° siècle se consacre essentiellement à la réalisation de séries-inventaires ou de programmes thématiques à vocation pédagogique, confiés généralement à des cinéastes professionnels (programme du Musée de l’Indien Américain ; F.W.Hodge et O.Cattell : Land of the Zuni and community work ; Paul Fejös : Horizons Noirs).

Les films des ethnographes des premières décennies sont délibérément positivistes. L'anthropocentrisme blanc propose deux attitudes : la description distanciée des phases de l'humanisation ou l'émotion mystérieuse d'une différence irréductible. La Croisière Noire, récit d’un voyage à travers l’empire colonial français (Georges-Marie Haardt, Louis Audouin-Dubreuil), est de ceux qui, en France, font charnière, distinguant la découverte étonnée de l'autre de la nécessité imposée par la force de l'ordre métropolitain. L'exotisme envahit tous les secteurs de la création et le cinéma fait rêver à tous les horizons de la planète, rendus accessibles d'un coup de lanterne magique. Ce film est le poteau indicateur des relations entre ce que nous appellerions aujourd'hui le Nord et le Sud. La colonisation n’acceptait que les images justifiant cette soi-disant transition de la sauvagerie ou de la simplicité primitives vers l'instrumentalisation indigène (Le Baron Gourgaud : Chez les Buveurs de Sang ; Yves Allegret : Ténériffe ; René Clément : Au seuil de l’Islam ; L’Arabie Interdite).

Deux ethnologues français filment (Patrick O’Reilly : Popoko, île sauvage ; Marcel Griaule : Au pays des Dogons ; Sous les Masques Noirs). Le texte du commentaire des films de Griaule tente une objectivité descriptive démentie malheureusement par la déclamation d’un speaker de la radio ! Griaule percevait cependant le cinéma comme instrument de description et de mesure pour la recherche.

A partir des travaux de Margaret Mead et de Gregory Bateson en 1936, l’attention se porte sur le traitement par l’image cinématographique des identités psychologiques, des comportements, des attitudes et de tous les aspects non matériels des cultures. A des fins comparativistes, ils systématisent la prise quantitative d’images (Balinese Character : A Photographic Analysis ; 25000 photos, 6000 mètres de pellicule). Revendiquant l’appartenance de l’ethnologie au corps des « vraies » sciences, c’était une première initiative vers un repérage actif de secteurs privilégiés pour une exploration imagétique, en particulier dans le champ alors à peine reconnu des communications non verbales.

Un ouvrage très commun et remarquable : un Ad usum...
Ecole normale supérieure de Lyon

Entretien autour de l'ouvrage "Catullus, Tibullus, Propertius" de la Bibliothèque Diderot de Lyon.

Philosophes (Les philosophes et la bible, 1/4)
Ecole normale supérieure de Lyon

À partir du XVIe siècle, toute une série de thèmes empruntés à l’Écriture Sainte passent d’une philosophie à l’autre. Il peut s’agir de la Providence, de l’existence de Dieu, de l’État des Hébreux comme modèle politique, ou encore de la tolérance et de la liberté de conscience. La philosophie a donc à nous dire sur la Bible quelque chose d’irréductible à la théologie et à l’érudition philologique.

Parmi les philosophes de l’époque moderne qui se sont intéressés à la Bible ou aux personnages bibliques, nous avons choisi ceux qui sont susceptibles de représenter un certain nombre de positions clés : l’apologétique, l’interprétation rationaliste et ses différentes variantes, la lecture morale et l’usage politique enfin.

Cette sélection permet à la fois de lire ces philosophes classiques sous un angle peu abordé par l’histoire de la philosophie et de considérer sous un jour nouveau le rapport entre rationalisme et sécularisation.

Conférenciers (Les philosophes et la bible, 2/4)
Ecole normale supérieure de Lyon

Des enseignants et chercheurs spécialistes des différents philosophes de la série présentent ici l’usage que chacun d’eux fait de la Bible – qu’il s’en serve comme simple réservoir d’exemples historiques, comme source de réflexion anthropologique, comme véritable instrument d’édification ou comme moyen de limiter la puissance du pouvoir religieux au profit de la liberté de conscience.

Voyage autour de Jules Verne et au centre de l'édi...
Ecole normale supérieure de Lyon

Entretien autour de Jules Verne et de l'éditeur Hetzel avec Matthieu Letourneux (Nanterre – Paris Ouest – La Défense) et Claire Giordanengo (Bibliothèque Diderot, Lyon) et Catherine Volpilhac-Auger (ENS de Lyon et IUF).

Un Montaigne qui cache bien son jeu, Du comte d'Ho...
Ecole normale supérieure de Lyon

Exposés et entretiens autour de l'exemplaire des "Essais" de Montaigne, appartenant à la Bibliothèque municipale de Lyon :

- entretien avec Yves Jocteur-Montrozier (bibliothèque municipale de Lyon) ;

- entretien avec Jean Viardot (expert auprès de la Cour d’appel de Paris pour les livres rares et précieux) et Yves Jocteur-Montrozier (bibliothèque municipale de Lyon) ;

- entretien avec Emmanuel Naya (Maître de conférence, Université Lyon 2) et Catherine Volpilhac-Auger (ENS de Lyon et IUF).