UOH stamping
  • UOH stamping (33)

Discipline
  • Arts (7)
    • Arts du spectacle (2)
      • Cinéma (2)
    • Arts visuels et plastiques (2)
      • Arts graphiques, gravures et estampes (1)
      • La peinture et les peintures (1)
    • Musique (3)
      • Les instruments (1)
      • Théorie et histoire de la musique (3)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (4)
    • Espagnol (1)
      • Civilisation (1)
    • Langues et cultures des régions de France (3)
      • Occitan, Provençal et Catalan (3)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (3)
    • Langue française (1)
      • Français (1)
    • Langues et cultures des régions de France (1)
      • Occitan, Provençal et Catalan (1)
    • Lettres classiques (1)
      • Littérature grecque classique (1)
  • Sciences de l'homme (22)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (4)
      • Approches transversales (4)
    • Philosophie (2)
      • Philosophie politique (1)
      • Épistémologie, causalité, genre humain (1)
    • Psychologie (1)
      • Psychologie sociale (1)
    • Sciences des religions (14)
      • Autres religions (1)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (14)
      • Islam, babisme et foi bahaïe (1)
    • Sciences du langage (2)
      • Sociolinguistique (2)
  • Sciences de la société (49)
    • Géographie, Aménagement (5)
      • Aménagement (2)
      • Géographie humaine (3)
      • Géographie physique (1)
      • Géographie rurale (1)
      • Géographie urbaine (3)
      • Géographie économique et régionale (1)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (31)
      • Histoire de l'Afrique (2)
      • Histoire de l'Amérique du Nord (1)
      • Histoire de l'Europe (3)
      • Histoire de l'art (1)
      • Histoire générale (27)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (17)
      • Services et problèmes sociaux (2)
      • Sociologie des cultures (2)
      • Sociologie des groupes sociaux (3)
      • Sociologie des processus sociaux (6)
      • Théories sociologiques, ethnologiques, anthropologiques et méthodologie (4)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (6)
      • Approches transversales (6)

Level
  • Autres (1)
  • Doctorat (5)
  • Enseignement supérieur (59)
  • Formation continue (5)
  • Formation professionnelle (4)
  • L1 (12)
  • L2 (11)
  • L3 (15)
  • Licence (50)
  • M1 (15)
  • M2 (12)
  • Master (29)
  • bac>=6 (1)

  • Autoévaluation (1)
  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (17)
  • Essentiel (type UOH) (13)
  • Etude et document (type UOH) (2)
  • Exercice (3)
  • Glossaire (3)
  • Grande Leçon (type UOH) (26)
  • Guide pédagogique (1)
  • Webographie, bibliographie (10)
59 results for your query 'soci%C3%A9t%C3%A9%20contemporaine'
Descending sort by
La société des individus ? (Cours : La société à l...
Université de Lorraine

Ce programme est le premier chapitre d'une Grande Leçon de sociologie sur "La société à l'aube du XXIème siècle". Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage de siècles par le biais de "la société des individus".

Ils s'appuient sur les réflexions d'auteurs tels que Durkheim, De Singly, Macpherson, Elias et Taylor pour pointer quelques questionnements à propos de l'individu, de l'individualisme, de l'individuation et de la quête de soi.

Crise(s) : Regards croisés
Ecole normale supérieure de Lyon

Accédez aux cinq essentiels de la série "Crise(s) : Regards croisés" grâce aux hyperliens du bloc "Voir aussi" de cette page.

Regards synthétiques de philosophes, de politistes, d'historien/nes, d'économistes sur ce qu'est une « crise », ces vidéos d'études s'interrogent, au-delà des évidences parfois aveuglantes, sur les différentes facettes de ce qu'est, a été ou sera une crise.

Diverses approches sont dès lors mises en jeu : celle de la philosophie qui interroge le concept même de crise et son passage du domaine de la médecine à celui de l'histoire ;
l'approche langagière qui s'interroge sur les emplois du mot « crise » et leurs enjeux ;
l'approche historienne et politiste qui analyse les crises récentes (1971-2008) et leurs effets politiques et sociaux ;
l'approche économiste enfin, qui relate les crises économiques passées et s'interroge sur le sens de la crise actuelle : s'agit-il d'une crise financière ou de la crise du système de croissance ?

Les 5 essentiels de la série "Crise(s) : Regards croisés" :

  1. De la crise Fragmentée à la crise célébrée, par Michelle Zancarini-Fournel;
  2. L’analyse de la crise du XXIème siècle, par Pierre Dockès;
  3. Marx, les crises et notre crise;
  4. Le concept de crise, par Michel Senellart;
  5. Sortie de crise, stagnation ou rechute par Pierre Dockès.
La société post-moderne ? (Cours : La société à l'...
Université de Lorraine

Ce programme est le deuxième chapitre d'une Grande Leçon de sociologie sur "La société à l'aube du XXIème siècle". Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d'aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de "la société post-moderne ?"

Ils s'appuient entre autres sur les réflexions de Talcott Parsons, Anthony Giddens ou encore de Bruno Latour, pour analyser les notions de "modernité" et de "post-modernité" et leur pertinence dans notre société contemporaine.

La société sans qualités ? (Cours : La société à l...
Université de Lorraine

Quatrième chapitre de la Grande Leçon "La société à l'aube du XXIème siècle". Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent dans ce chapitre d'aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de "la société sans qualités ?"

Ils abordent les écrits et les réflexions de Robert Musil, Richard Sennett, Pierre Bourdieu, Karl Mannheim, entre autres auteurs, afin de nous proposer quelques réflexions sur l'homme sans qualité (sans emploi, sans domicile, sans papier, etc.) Notre société contemporaine serait-elle sans classes et sans respect ?

Dans l'espace du soupçon : terrorisme et société
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Lundi 11 décembre 2006 Conférence de Dominique Linhardt, sociologue, Ecole nationale supérieure des mines de Paris, Centre de sociologie de l'innovation. Toutes les aires culturelles sont concernées par la problématique de la violence, interne ou importée, externe, proche ou lointaine. Le haut niveau de développement de moyens de communication et de diffusion des informations contraint chacun à un spectacle permanent. Des séquences d'affrontement en scènes de harcèlement, ces violences permanentes et persistantes, lues, vues, vécues... se perçoivent en terme d'insécurité, que l'on occulte en les banalisant ou au contraire que l'on cherche à éradiquer en leur donnant une ampleur démonstrative jamais atteinte. Qu'elles soient organisées ou impromptues, classiques ou plus contemporaines, chacun se trouve dans l'obligation de prendre position sur leurs origines et sur les réductions dont elles font l'objet. Quand la criminologie s'invente au XIX ème siècle, elle participe d'un courant de pensées fortement marqué par de théories médicales, biologiques et sociologiques incluant la santé mentale et le désordre public dans une police et une criminalistique qui se cherchaient. Aujourd'hui avec quoi, avec qui se construit-elle et où sont les résistances à sa construction ? Pourquoi la criminologie devrait-elle devenir au XXI ème siècle, en Sciences Humaines et Sociales, un bien aussi commun que la Psychiatrie l'a été au XX ème siècle ? En d'autres termes, comment et avec quelles déterminations participons-nous à l'écriture du crime aujourd'hui ? Quelles perspectives en avons-nous, avec quelles rétrospectives? Le cours public organisé cette année va tenter de reprendre quelques questions du quotidien criminologique en se centrant tantôt sur ceux qui l'écrivent, en rendent compte, tantôt encore sur ceux qui en cherchent l'élucidation, tantôt sur ceux qui tentent d'une autre manière de conjuguer justice et équité. Psychologues, Sociologues, Juristes, Médecins, Historiens, Journalistes vont contribuer à mettre en scène ces interrogations d'hier et d'aujourd'hui. Avec un même objectif d'analyse : comment est mis en mots, et avec quels mots, ce qui paraît échapper à la raison ? Comment faire entrer dans un discours rationnel ce qui peut ne sembler qu'errements, transgressions, dans une pensée qui s'absenterait ou qui, au contraire, paraît jubiler à écrire le mal et le malaise ?

Sortie de crise, stagnation ou rechute (Crise(s) :...
Ecole normale supérieure de Lyon

Sortie de crise, stagnation ou rechute. Programme proposé par l'ENS de Lyon, dans la série Les Essentiels "Crise(s) : Regards croisés".

Pierre Dockès nous apporte ici son regard de Professeur de sciences économiques.

Capitalisme, finance et religions - Enjeux contemp...
Le Mans Université

Composé de : Protestantisme et capitalisme : la théorie de Max Weber - Sarah Scholl (Université de Genève) Être riche et chrétien. Les associations catholiques des dirigeants, cadres et patrons (1920-2019) (Belgique-France) - Cécile Vanderpelen (Université Libre de Bruxelles) Les enjeux de la finance islamique contemporaine : le cas du Maroc - Abdelkrim Madoun (Université Ibn Zohr Agadir) Le financement public du culte musulman en Europe - Caroline Sägesser (Université Libre de Bruxelles)

Sciences et religions à l'époque contemporaine XIX...
Le Mans Université

La relation entre science et religion est un thème d’étude controversé. Parmi les enjeux historiographiques figurent la caractérisation de ce qui s’est passé dans l’Europe du XVIIe siècle et la place de l’héritage religieux, juif, chrétien et musulman. Le contenu du module d’histoire HEMED se place en aval de cette période, en distinguant trois volets le premier consiste à montrer comment les « sciences humaines et naturelles » ont acquis une indépendance à l’égard du « savoir religieux » ; le deuxième est centré sur la variété des réactions des autorités religieuses face au progrès scientifique et technologique ; le troisième vise à rendre compte de débats contemporains autour des questions épistémologiques. La spécificité de l’approche consiste à ne pas séparer a priori l’histoire de milieux culturels trop souvent présentés comme des blocs fossilisés.

Psychiatrie et justice pénale : aux origines du dé...
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Conférence de Marc Renneville, chercheur associé au centre A. Koyré (UMR 8560), chargé de mission "Histoire", direction des enseignements/département de Droit, École Nationale d'Administration Pénitentiaire, le 15 janvier 2007. Le cours public reprend quelques questions du quotidien criminologique en se centrant tantôt sur ceux qui l'écrivent, en rendent compte, tantôt encore sur ceux qui en cherchent l'élucidation, tantôt sur ceux qui tentent d'une autre manière de conjuguer justice et équité. Psychologues, Sociologues, Juristes, Médecins, Historiens, Journalistes vont contribuer à mettre en scène ces interrogations d'hier et d'aujourd'hui. Avec un même objectif d'analyse : comment est mis en mots, et avec quels mots, ce qui paraît échapper à la raison ? Comment faire entrer dans un discours rationnel ce qui peut ne sembler qu'errements, transgressions, dans une pensée qui s'absenterait ou qui, au contraire, paraît jubiler à écrire le mal et le malaise ?