UOH stamping
  • UOH stamping (6)

Discipline
  • Arts (3)
    • Arts du spectacle (3)
      • Cinéma (1)
      • Théâtre (2)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (3)
    • Langues et cultures des régions de France (2)
      • Occitan, Provençal et Catalan (2)
    • Portugais (1)
      • Littérature (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (4)
    • Lettres classiques (1)
      • Littérature grecque classique (1)
    • Littératures française et de langue française (3)
      • Généralités (1)
      • Littérature dramatique (2)
      • Poésie (1)
  • Sciences de l'homme (4)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
    • Sciences des religions (3)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (3)
  • Sciences de la société (3)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (3)
      • Histoire générale (3)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)

Level
  • Enseignement supérieur (12)
  • L1 (3)
  • L2 (2)
  • L3 (2)
  • Licence (10)
  • M1 (2)
  • M2 (2)
  • Master (7)

  • Essentiel (type UOH) (3)
  • Etude et document (type UOH) (3)
  • Glossaire (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (6)
  • Webographie, bibliographie (3)
12 results for your query 'spectre'
Descending sort by
La couleur au cinéma
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Grande Leçon Cinématographique.

Nous savons tous qu'il existe deux façons principales de définir la couleur :

  • l'une, objective, qui la définit comme un phénomène produit physiquement ;
  • l'autre, subjective, qui la définit comme un phénomène perçu par notre cerveau à partir des informations transmises par l'oeil.

Dans le premier cas, il s'agit d'analyser et de comprendre un ensemble mesurable de phénomènes physiques objectifs.

Dans le second, il s'agit plutôt de décrire l'expérience psychosensorielle du spectateur qui perçoit et interprète les informations de couleurs qui l'environnent. Le cours qui suit va tenter de discuter la notion de couleur dans ces deux aspects.

Alimentation et religions (La coexistence religieu...
Université de Lorraine

La question de l'alimentation et son lien avec les religions est d'abord une question universelle et qui concerne toutes les époques et toutes les religions. On pourrait la résumer dans la formule : « Dis- moi ce que tu manges et je te dirai ce que tu crois », à la fois aujourd'hui, je te dirai ce que tu crois ou ne crois pas, ensuite à quelle religion tu crois ; chacun d'entre nous pense qu'il y a des interdits, le plus connu étant l'interdit du porc dans la société de l'islam, mais à l'intérieur aussi des religions, ce qui est encore plus intéressant, la manière dont chaque croyant va pour lui appliquer les prescriptions alimentaires permet de le situer dans le spectre, dans l'éventail des croyances qui concerne sa propre confession.

Religions et Argent
Le Mans Université

Ce dixième module HEMED pose la question du rapport entretenu par les religions à l’argent qui est souvent paradoxal. Si la quête de spiritualité peut être jugée antinomique de l’entreprenariat et de la recherche de richesse, cette dernière est pourtant souvent lue comme le signe d’une élection. Cependant que faire dès lors des riches impies ? Le serpent se mord alors la queue… A l’autre bout du spectre l’on retrouve en effet l’association de l’argent à la magie ou à l’idolâtrie – image incontournable au début du christianisme à travers l’antinomie entre service de Dieu et service à Mamon. Incontournable est aussi la question de la promotion de l’ascèse particulièrement valorisée dans le christianisme mais que l’on rencontre également dans certaines branches du soufisme ou dans la sanctification de l’étude dans le judaïsme. De quoi, dès lors, la richesse ou l’absence de richesse est-elle le signe et comment en même temps assurer une forme de justice et d’équité entre les individus ? 

Religions et Argent - Le Webdocumentaire
Le Mans Université

Ce dixième module HEMED pose la question du rapport entretenu par les religions à l’argent qui est souvent paradoxal. Si la quête de spiritualité peut être jugée antinomique de l’entreprenariat et de la recherche de richesse, cette dernière est pourtant souvent lue comme le signe d’une élection. Cependant que faire dès lors des riches impies ? Le serpent se mord alors la queue… A l’autre bout du spectre l’on retrouve en effet l’association de l’argent à la magie ou à l’idolâtrie – image incontournable au début du christianisme à travers l’antinomie entre service de Dieu et service à Mamon. Incontournable est aussi la question de la promotion de l’ascèse particulièrement valorisée dans le christianisme mais que l’on rencontre également dans certaines branches du soufisme ou dans la sanctification de l’étude dans le judaïsme. De quoi, dès lors, la richesse ou l’absence de richesse est-elle le signe et comment en même temps assurer une forme de justice et d’équité entre les individus ?

Histoire(s) de l'ergonomie (3/7) - La pratique : l...
Université de Lorraine

« La pratique : le développement d’un métier » constitue la troisième partie de la Grande Leçon Histoire(s) de l’ergonomie. Ce dernier se décline selon deux axes : les compétences requises pour l’exercer et les différentes pratiques.En ce qui concerne les compétences requises, ces dernières couvrent un spectre très large selon qu’il s’agisse des ergonomes praticiens - entreprise ou consultant – ou des chercheurs. Elles demandent des savoirs académiques (production de connaissances, simulation de modèles de l’Homme au travail…) et des méthodologies adaptées aux attentes des milieux de travail (approches clinique, psychopathologique, organisationnelle, la construction sociale…)A propos des différentes démarches d’intervention et de la mise en œuvre de l’analyse des activités qui sont au cœur du métier, elles nécessitent des connaissances techniques telles que les mesures des contraintes et des astreintes, des outils d’exploitation des observations… mais également une attitude d’écoute et la capacité à « tenir » un ou des points de vue sur le travail.  Les auteurs - Eric Brangier (Université de Lorraine) et Annie Drouin (Société d’Ergonomie de Langue Française) - vous proposent d’aborder cette partie avec René Amalberti, François Daniellou, Christine Chauvin, Corinne Chabaud, Bronislav Kapitaniak, Alain Kerguelen, Véronique de Keyser, Jacques Leplat, Thierry Morlet, René Patesson, Daniel Ramaciotti, Pierre Richard, Jean Claude Sperandio, Jacques Theureau et Gérard Valléry.

Ambiguïtés et fonctions de la mort dans le théâtre...
Université de Rouen

Cet exemplier se rattache au cours sur les ambiguïtés et fonctions de la mort dans le théâtre français.

Roland Pécout et Max Rouquette (Roland Pécout, un ...
Université Paul-Valéry - Montpellier 3

Comme il le dit dans l’entretien, Max Rouquette compte parmi les écrivains qui ont servi de phares à Roland Pécout. L’œuvre immense de Rouquette que la critique commence à découvrir est de celles qui ont orienté la littérature occitane contemporaine.

Litterature grecque antique : Platon, Lysis
Université Paul-Valéry - Montpellier 3

Le cours présente un dialogue de Platon intitulé le Lysis et constitue une aide à la traduction du texte grec de l'édition de la C.U.F. Une introduction porte sur les liens entre Philia (l'amitié) et Eros (l'amour) dans la société grecque antique. Avant d'aborder le texte du Lysis proprement consacré à l'amitié, l'auteur invite à considérer l'importance d'Eros, d'abord du point de vue du vocabulaire grec, puis des institutions et enfin à rappeler son rôle dans les deux grands dialogues platoniciens qui lui sont consacrés, le Banquet et le Phèdre.