UOH stamping
  • UOH stamping (79)

Discipline
  • Sciences de l'homme (150)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Méthodologie (1)
    • Philosophie (5)
      • Philosophie politique (5)
    • Sciences des religions (150)
      • Autres religions (10)
      • Christianisme - Théologie doctrinale (3)
      • Christianisme - Vie, culte et pratique religieuse (11)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (150)
      • Islam, babisme et foi bahaïe (13)
      • Judaïsme (5)
      • Église chrétienne et sociétés (approches sociales et historiques) (11)
  • Sciences de la société (138)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (137)
      • Histoire de l'Afrique (3)
      • Histoire du monde ancien, jusqu'à 499 après J.C. (1)
      • Histoire générale (137)
    • Sciences de l'éducation (1)
      • Philosophie et théorie de l'éducation (1)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (4)
      • Théories sociologiques, ethnologiques, anthropologiques et méthodologie (4)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (3)
      • Approches transversales (3)

Level
  • Enseignement supérieur (150)
  • Formation continue (1)
  • Formation professionnelle (1)
  • L1 (67)
  • L2 (20)
  • L3 (19)
  • Licence (87)
  • M1 (74)
  • M2 (73)
  • Master (83)

  • Autres (1)
  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (5)
  • Etude de cas (1)
  • Etude et document (type UOH) (9)
  • Exercice (10)
  • Glossaire (18)
  • Grande Leçon (type UOH) (138)
  • Méthodologie (1)
  • Webdocumentaire (1)
  • Webographie, bibliographie (25)
150 results
Descending sort by
Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées
Introduction - religion et mystique
Le Mans Université

L'expérience mystique en religion n'est sans doute pas le phénomène le plus facile à saisir. Loin d'être le fruit d'une abstraction intellectuelle, elle est un cheminement, souvent personnel, dont l'expression, quand elle n'est pas simplement cachée, use et abuse des symboles et hyperboles propres à certain langage poétique entraînant d'importantes difficultés herméneutiques. Si elle tire son nom de la même racine que le mystère des religions antiques auquel l'on accède par une initiation ésotérique, la mystique se conçoit plutôt comme une expérience jouissive ou exaltante de soi saisissant un absolu : le Dieu créateur et transcendant des religions monothéistes, une monade suprême ou encore soi-même retrouvant l'absolu indifférencié. 

Des Shawam entre Egyptiens et Européens (XVIIIe – ...
Le Mans Université

L'Égypte est située sur la route des élèves maronites allant étudier à Rome dans un collège spécialement fondé pour eux au XVIe siècle. Quelques familles s'y établissent dès ce moment. Leurs noms sont fixés dans les registres paroissiaux tenus par les franciscains, religieux à qui le pape a confié la garde des Lieux saints et dont le supérieur est toujours un légat pontifical auprès des maronites. Leur présence au service de cet ordre catholique reste modeste et ne semble pas avoir suscité d'opposition de la part des autorités ottomanes. Au demeurant, ces chrétiens bénéficient de la protection garantie par le régime des Capitulations. Au XVIIe siècle, deux de leurs savants séjournent encore sur les rives du Nil pour y effectuer une double mission : récolter des manuscrits anciens ; confronter les coptes catholiques dans leur récente union avec l'Église catholique romaine. 

La « fin » de la religion pharaonique
Le Mans Université

L'idée que la religion de l'Égypte ancienne puisse d'effondrer s'exprime, de manière très littéraire, dans un texte célèbre, mais dont il est délicat d'évaluer la relation exacte qu'il pourrait entretenir avec des événements historiques réels. Il s'agit d'un passage de l'Asklepios, un texte apocalyptique appartenant au corpus hermétique. Cette lamentation développe le thème de la fuite des dieux, quittant leur pays, abandonnant l'Égypte ; elle évoque aussi prophétiquement un changement culturel - des étrangers vont venir en Égypte, une population qui sera dépourvue de l'observance de la religio qui était celle des anciens habitants - conduisant à l'abolition de l'ancienne piété et à l'oubli des cultes. L'Égypte "désertée" par les dieux, l'abandon des cultes, de la perte et de l'oubli, c'est la mort d'une culture en quelque sorte. 

Le ciel habité par les hommes : la technologie con...
Le Mans Université

A l'orée du XXe siècle, l'aéroplane s'élance dans un ciel déjà exploré par les dirigeables. Après les nombreuses innovations techniques diffusées au siècle précédent, le monde des techniques n'est plus considéré par les Eglises, en Europe, comme un attentat contre la « Création », comme certains avaient pu le dire au moment de l'apparition des premières machines à vapeur, ni comme une religion nouvelle concurrente. Pour autant, l'aviation suscite plus que d'autres inventions, un engouement populaire qu'illustre un discours épique qui confine souvent au culte religieux, marquant une étape intéressante de la sécularisation des sociétés.

Aujourd'hui encore, l'histoire de l'aviation mêle souvent des savoirs scientifiques voire érudits à un récit épique emprunt de religiosité. Les précurseurs de l'aviation peuvent être décrits comme des prophètes, les aviateurs comme des anges, Jean Mermoz conservant le surnom d'archange depuis les années 1930. Les historiens professionnels n'échappent pas toujours à cette fascination, comme le montre cet extrait d'une biographie récente : « Ainsi se tisse la légende d'un héros moderne qui, serviteur et prophète de la nouvelle religion de l'aviation, mobilise l'imaginaire d'une société et sert de surplomb à ses aspirations. » (Michel Faucheux, Mermoz, 2013). L'auteur y tient par ailleurs des propos intéressants sur les représentations mystiques de l'aviateur.

Rapidement utilisée à des fins missionnaires notamment par les catholiques, après avoir bouleversé le rapport des croyants à la réalité du « ciel », l'aviation a favorisé les pèlerinages dans l'espace euro-méditerranéen, nécessitant une appropriation variée de l'avion comme de l'aéroport, ces lieux inventés au cours du XXe siècle.

Ce chapitre s'organise en trois parties :

- La constitution de l'espace euro-méditerranéen comme un espace aérien vecteur des innovations techniques ;

- Préventions religieuses et inscription dans l'univers des croyants : l'acculturation religieuse des techniques ;

- Usages missionnaires de l'avion et place de la religion dans les lieux de l'aéronautique.

Femmes et religions, organisations et débats - acc...
Le Mans Université

L'accès aux activités se fait sur la page de chaque cours. 

Les débuts de la colonisation protestante en Irlan...
Le Mans Université

Des Anglais se sont installés en Irlande à parti de 1170-1171, sous le règne d'Henry II Plantagenêt. Les institutions y manifestent la suspicion des Anglais à l'égard des habitants de l'île. Le chef de l'exécutif est un Lord Deputy nommé par le roi d'Angleterre. Il travaille en principe avec un Conseil d'Irlande aux pouvoirs mal définis qui, depuis la fin du XVe siècle, fait appliquer la politique décidée par le privy Council anglais. Il existe à Dublin un Parlement dont la composition est comparable à celle du Parlement anglais. Le fonctionnement de ce Parlement révèle les tensions qui opposent les Anglais aux Irlandais. 

La violence domestique au Liban, et le positionnem...
Le Mans Université

Dans ce chapitre,le positionnement des croyants chrétiens et musulmans vis-à-vis de la violence domestique est abordé à partir de l'étude du cas libanais. La violence domestique existe dans toutes les sociétés, elle frappe d'abord les femmes et les enfants. Au regard des Nations Unies, elle constitue une atteinte majeure aux droits fondamentaux. Au Liban, il est impossible d'exercer sa citoyenneté en dehors d'une des dix-huit communautés confessionnelles. Le droit civil est largement inspiré par celui qui prévaut en France, mais le droit privé concernant le mariage, le divorce, la tutelle et l'héritage est régi par des doctrines et règlements propres à chaque confession. Elles sont les seules références légitimes reconnues par l'Etat. Chacune dispose de ses tribunaux religieux qui régissent le statut personnel.De ce fait, la société libanaise permet de saisir la diversité des manières avec laquelle cette violence est pensée, interprétée, régulée et jugée.

Lectures contemporaines de l'affaire Galilée - Uel...
Le Mans Université

Pour l'ouverture de l'année académique en janvier 2008, les responsables de la Sapienza de Rome avaient prévu un orateur éminent : le pap Benoît XVI en personne. Mais les organisateurs de cette ouverture n'avaient pas suffisamment pris en compte la valeur symbolique d'une telle invitation. Peu après l'annonce du programme, le professeur Marcello Cini s'est indigné contre la présence d'un représentant religieux dans le domaine scientifique : dans une lettre ouverte au recteur de l'université il a déclaré que la religion n'avait pas affaire à la science, et que cela était d'autant plus clair si on considérait des cas comme ceux de Darwin ou de Galilée. Et, quand quelqu'un a découvert qu'une vingtaine années auparavant le futur pape avait défendu dans un discours le tribunal ecclésiastique contre Galilée, ce discours a été pris comme preuve indéniable de l'anti-scientificité du pape. L'intervention du pape Benoît XVI n'a jamais eu lieu.  

Des catholiques repoussés par la colonisation prot...
Le Mans Université

Une bonne partie de l'aristocratie d'origine irlandaise est, très tôt, hostile aux Plantations, non seulement pour des raisons culturelles et religieuses, mais aussi politiques : le développement de l'administration anglaise menace en effet sa propre autorité sur les populations gaéliques. Hugh O'Neill, comte de Tyrone et chef d'une puissante famille de l'Ulster, prend la tête d'une insurrection dès 1594. Confronté à l'expansion écossaise et anglaise dans sa province où il tient à joue un rôle de premier plan, il se place à la tête d'une confédération des chefs de l'Ulster qui ont entrepris une campagne contre les garnisons et les représentants de l'autorité anglaise qu'incarnait Henry Bagenal.