Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (25)

Discipline
  • Sciences de l'homme (1)
    • Sciences des religions (1)
      • Autres religions (1)
    • Sciences du langage (1)
      • Sociolinguistique (1)
  • Sciences de la société (35)
    • Géographie, Aménagement (35)
      • Aménagement (9)
      • Environnement et risques (8)
      • Géographie humaine (8)
      • Géographie physique (8)
      • Géographie rurale (6)
      • Géographie urbaine (5)
      • Géographie économique et régionale (35)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (3)
      • Histoire de l'Amérique du Nord (3)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (2)
      • Sociologie des groupes sociaux (1)
      • Sociologie des processus sociaux (2)

Niveau
  • Enseignement supérieur (35)
  • Formation professionnelle (5)
  • L1 (17)
  • L2 (18)
  • L3 (24)
  • Licence (34)
  • M1 (12)
  • M2 (12)
  • Master (20)

  • Diaporama (1)
  • Essentiel (type UOH) (11)
  • Etude et document (type UOH) (12)
  • Glossaire (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (13)
  • Guide pédagogique (1)
  • Webographie, bibliographie (1)
35 résultats
Tri décroissant par
Géographie économique et régionale
Les feux de forêts (Les enjeux territoriaux de la ...
Université Côte d'Azur

Ce cours a pour objet de mettre en relief les conséquences de la fréquentation touristique sur un territoire déjà fortement soumis au risque feu de forêt. Il décrit et analyse les processus qui mènent à l’augmentation de ce risque, en s’arrêtant sur ses deux volets : l’aléa et la vulnérabilité. L’attractivité touristique du littoral méditerranéen a deux effets majeurs qui, à la fois, marquent le territoire et le rendent plus sensible aux incendies de forêt. Le premier effet est la demande en logements individuels (dédiés aux résidences secondaires), qui sur territoire saturé, conduit à la fragmentation et à la pénétration du front urbain au sein des espaces naturels. Cette attractivité implique aussi une très haute fréquentation des campings, souvent situés aux marges des espaces boisés. Lors des périodes estivales, de nombreux facteurs sont donc réunis sur un même territoire pour qu’un feu de forêt se déclenche. En guise d’illustration, deux incendies graves sont présentés. Ils ont été sélectionnés pour leur représentativité : tous deux sont nés à l’interface entre le front urbain et la forêt, lieu qui semble être un des plus fragiles face à ce risque.

Glossaire sur le thème des paysages
Université de Lorraine

En complément de la ressource, le glossaire facilite et consolide la mémorisation des notions et des fondamentaux en matière de lecture de paysages.

La concentration littorale (Les enjeux territoriau...
Université Côte d'Azur

Sur les rives de la Méditerranée, ce processus de littoralisation est issu de tendances très anciennes. En outre, la Côte d’Azur est un des lieux en France où la croissance de population est essentiellement due aux flux migratoires, ce qui renforce actuellement la densification du littoral. Les conflits pour l’usage du sol sont donc tenus et les enjeux importants. Ce phénomène de concentration littorale a, en effet, des répercussions sur toutes les composantes spatiales du territoire (la répartition des zones bâties, les densités de population, la mobilité quotidienne, la pollution, etc.) et le marque fortement.

Apiculture et agriculture intensive
Université Toulouse - Jean Jaurès

Une vidéo de 30 minutes sur l'apiculture et l'agriculture intensive, tournée dans le Gers, en Haute-Garonne, dans le Tarn et Garonne et le Tarn.

Quatre thèmes sont abordés :

- Qu'est-ce que l'apiculture ? ;

- Les abeilles, championnes de la pollinisation ;

- La transhumance ;

- La surmortalité des abeilles.

Résumé :

Traditionnellement, les zones agricoles étaient en polyculture, ce qui entrainait la diversité des paysages favorables à la production de miel pour l'apiculteur. Ces paysages traditionnels étaient le bocage et les haies, les prairies permanentes et les pelouses, les bosquets... Aujourd'hui, on assiste en revanche à une uniformisation du paysage, provoquant une diminution, à la fois spatiale et temporelle, de la ressource mellifère. En nous appuyant sur les exemples du Gers et du Var, comme terrains d'investigation, le film se propose d'analyser les différentes situations auxquelles sont confrontés les apiculteurs. Nous étudions notamment l'impact des changements de ces pratiques agricoles sur le maintien de l'activité professionnelle apicole.

Le patrimoine castanéicole en Midi-Pyrénées
Université Toulouse - Jean Jaurès

Cette vidéo de 15 minutes, tournée dans le Var, l'Aveyron, et dans le Midi-Pyrénées évoque le patrimoine castanéicole ene Midi-Pyrénées.

L’objectif de ce film est de montrer la diversité de l’agro-ressource que représente le châtaignier et la castanéiculture. La châtaigneraie est un milieu original, totalement anthropisé et avec sa propre écologie. Ce film montre différents systèmes de production en Aveyron, dans le Tarn et le Tarn et Garonne, ainsi que dans le Var, où la vieille châtaigneraie du Massif des Maures a été relancée par rénovation dans les années 70 et sert aujourd'hui d'outil de production (surtout pour l'élaboration de confiture de châtaignes) mais aussi de rempart protecteur contre les incendies. Dans d’autres secteurs, elle est fortement abandonnée, voire en péril.

Le châtaignier, l' "arbre à pain", a joué dans les zones de moyenne montagne de Midi-Pyrénées un rôle primordial dans les sociétés rurales. Il constituait, avec le seigle, une des bases de l'alimentation humaine et animale. Le châtaignier a ainsi sauvé de la famine bien des habitants misérables pendant les périodes de disette.

Pour préserver la diversité des variétés de châtaignes sélectionnées au fil du temps, en Aveyron, à Rignac, a été créé un Conservatoire qui préserve aujourd’hui une soixantaine de ces variétés locales.

Un certain renouveau de la châtaigne se fait ressentir avec un nouvel intérêt pour le fruit et sa transformation et entraîne de nouvelles plantations de vergers modernes, plus adaptés à la mécanisation de la production des châtaignes.  

Spéculations foncière et immobilière (Les enjeux t...
Université Côte d'Azur

Les spéculations foncière et immobilière sont des actions qui consistent à investir dans un bien foncier (fonds de terre) ou immobilier (logement) et à en tirer par sa revente, à plus ou moins long terme, une plus-value financière. Le processus de spéculation est enclenché à partir du moment où le marché de l’immobilier se trouve à la hausse.

Le Canada : un seul pays ?
Université de Perpignan - Via Domitia

Introduction et généralités du cours de géographie sur le Canada.

Les régions économiques du Canada
Université Côte d'Azur

Le Canada se classe parmi les pays les plus riches du monde. Son Produit Intérieur Brut (PIB) en 2010 était est le 10ème sur les 216 pays du monde (http://data.worldbank.org/indicator/NY.GDP.MKTP.CD). En 2011 il a été classé 6ème dans le rang de l’Indice de Développement Humain (http://hdr.undp.org/en/statistics/). Ces quelques indicateurs témoignent du dynamisme et de la grande qualité de vie dans ce jeune pays. Dans cette partie, nous chercherons à démontrer par divers indicateurs la diversité économique au sein du pays. Les données ont été extraites des tableaux sommaires par province/territoire du site de Statistiques Canada (http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/pro01/pro101-fra.htm).

L'Amazone, le fleuve de la démesure
Université Haute Bretagne - Rennes 2

Fleuve de tous les superlatifs, le plus long, le plus puissant, avec des débits de crue jusqu'à 300 fois le débit moyen de la Loire, des milliers d'émissaires dont une quinzaine de la taille du Rhin, un bassin-versant de la superficie de l'Europe, tel nous apparaît l'Amazone. Ici le temps ne compte pas... 80 % de la population rurale s'abrite le long des berges et la vie est rythmée par le fleuve, la crue et la décrue annuelles... Les caboclos vivent d'un peu de pêche, polyculture de subsistance, petit commerce ou travail saisonnier hors de la cellule familiale. Les petites et moyennes agglomérations suivent à peu près toutes le même schéma d'aménagement avec l'église, le centre en damier et le port avec ses pontons et entrepôts. Elles ne s'animent que lors de l'arrivée de quelque gaïola ou pirogue. Manaus et Belem ont tiré leur richesse de l'extraction et de la commercialisation du caoutchouc fin 19ème / début 20 ème siècles. Après une période de léthargie consécutive à la débâcle de l'économie du latex, les deux villes ont saisi de nouvelles opportunités pour revitaliser leur économie, mais aujourd'hui l'explosion démographique n'est plus le reflet de la vitalité urbaine. Il reste cependant l'ambiance amazonienne et le fleuve. Ce fleuve seul lien terrestre direct entre les deux métropoles. L'Amazone est en effet navigable jusqu'au Pérou, sur plus de 4 000 km, mais le trafic ne doit pas faire illusion, l'Amazone,en dépit de ses énormes potentialités, n'est pas un grand axe commercial. Le fleuve, avec sa force tranquille, impose toujours sa marque au milieu, et l'Homme reste encore insignifiant dans cet univers trop grand pour lui.