Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (39)

Discipline
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (3)
    • Langues et cultures des régions de France (2)
      • Occitan, Provençal et Catalan (2)
    • Langues étrangères-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (1)
    • Lettres-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
  • Sciences de l'homme (6)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (6)
      • Approches transversales (6)
  • Sciences de la société (66)
    • Géographie, Aménagement (61)
      • Aménagement (59)
      • Géographie urbaine (59)
      • Géographie économique et régionale (1)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (12)
      • Histoire générale (12)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (1)
      • Sociologie des groupes sociaux (1)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (41)
      • Approches transversales (41)

Niveau
  • Enseignement supérieur (68)
  • Formation continue (10)
  • Formation professionnelle (10)
  • L2 (47)
  • L3 (58)
  • Licence (66)
  • M1 (2)
  • M2 (1)
  • Master (13)

  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (3)
  • Essentiel (type UOH) (43)
  • Etude de cas (20)
  • Etude et document (type UOH) (4)
  • Exercice (12)
  • Grande Leçon (type UOH) (33)
  • Webographie, bibliographie (9)
68 résultats pour votre recherche 'Urbanisme'
Tri décroissant par
La place dans l'urbanisme des trente glorieuses
Université Côte d'Azur

Après la Seconde Guerre Mondiale, de nouveaux besoins en logements apparaissent ainsi qu‘une évolution des techniques et des matériaux de construction. En même temps, la standardisation des procédés industriels et l’augmentation des niveaux de vie, permettent une démocratisation croissante de l’équipement automobile.

L'accessibilité des piétons à la ville : regards s...
Université Grenoble Alpes

Rachel Thomas est professeur à l'école d'architecture de Grenoble. Elle est spécialiste de la ville accessible. Sa conférence montre la complexité mais aussi l'importance de développer une politique volontariste visant à rendre nos villes accessibles.

Conférence donnée dans le cadre du cycle "Pour une université non-discriminante / handicap"

Le grand chambardement : aménagement régional, vil...
Université Panthéon Sorbonne - Paris 1

La leçon 7, "Le grand chambardement : aménagement régional, villes nouvelles et nouveaux départements (1965-1980)", a pour objectif de différencier villes nouvelles et grands ensembles, de comprendre le fonctionnement de l'urbanisme d'Etat à son apogée et le rôle des technocrates et enfin, de montrer que les décisions des années 1960 sont aux origines de la question du Grand Paris.

L'analyse des espaces publics - Les places
Université Côte d'Azur

En dépit des transformations urbaines le plus récentes (métropolisation, périurbanisation, émergence de nouvelles centralités périphériques), l’espace public reste au cœur du fonctionnement de la ville.

Plus particulièrement, dans la ville européenne, la place, symbole de la centralité urbaine traditionnelle, continue à jouer un rôle fondamental dans l’organisation du système des espaces publics.

Le succès ou la défaillance d’une place a des conséquences considérables sur les fortunes ou les malheurs du quartier et parfois même de l’ensemble de la ville dans lesquels elle se situe.

Une analyse multidimensionnelle et multidisciplinaire de l’espace public de la place est ainsi une composante essentielle de la démarche géographique visant à la compréhension du fonctionnement de l’espace urbain.

Elle est également une étape fondamentale de toute démarche d’urbanisme/aménagement visant à produire des préconisations pour le devenir de l’espace urbain.

Une promenade à travers les places de la ville de Nice, nous permettra de visualiser les résultats des analyses nécessaires à la compréhension de l’objet urbain très particulier qui est la place.

Cette ressource est une Grande Leçon en six modules, proposés par Giovani Fusco (Université de Nice Sophia Antipolis). L' auteur vous proposent d’aborder le thème de la place, sous l'angle géographique et historique, et d'évoquer, en guise d'exemple, quelques places phares de Nice.

Découvrez ainsi toute la richesse de cette ressource à travers 6 modules principaux, composés de cours, d'essentiels méthodologiques ainsi que d'approfondissements théoriques, associés à de nombreuses études de cas.

Module 4 : l'analyse des fonctions, des usages et ...
Université Côte d'Azur

La condition essentielle du fonctionnement d'un espace public est sa fréquentation. Celle-ci est tributaire de l’intérêt qu’elle peut avoir pour la population urbaine et est à la fois parmi les principales causes et conséquences de la présence d'un certain nombre de fonctions. Ce module étudie ainsi les fonctions abritées par la place et leur relation avec les usages (fréquentations) et avec les appropriations de l’espace public. Plus particulièrement la distribution spatiale des fonctions autour d’une place est révélatrice de bien de fonctionnements.

Les différentes fonctions participent d’une manière ou d’une autre à la fréquentation de la place. Ainsi, différentes catégories d’usagers et d’usages peuvent cohabiter. Ces derniers varient selon les moments de la journée, les jours de la semaine voir selon les saisons. Même s’il existe des places plus ou moins spécialisées dans l’accueil d’un certain type de fonctions, le meilleur fonctionnement de l’espace public semble être assuré par une certaine mixité des fonctions abritées. Or, cela n’est pas sans poser des problèmes, car l’ensemble des fonctions et leur répartition dans l’espace peuvent engendrer des synergies et/ou des conflits d'usage.

La notion d’appropriation renvoie par contre aux aspects formels et informels du contrôle de l’espace. Espaces publics, semi-publics et privés concourent à assurer le bon fonctionnement de la place.

Des approfondissements théoriques permettront enfin d’explorer la théorie de l’urbaniste américaine Jane Jacobs sur le rôle des espaces publics dans les fonctionnements urbains et celle du sociologue suisse Michel Bassand sur la transformation métropolitaine des places centrales et sur le jeu d’acteurs qui les caractérise.

Module 3 : l'analyse de la composition d'une place
Université Côte d'Azur

Après avoir vu l'insertion de la place dans le tissu urbain (Module sur le contexte), les analyses du présent module permettent d'appréhender plus précisément les caractéristiques propres de la place publique en tant qu’espace en soi. L’objet d’analyse sera ainsi uniquement le périmètre de la place et les bâtiments qui la bordent.

L’étude de la composition de la place constitue le cœur de l’approche architecturale de l’espace public. Dans ce qui suit, la composition de la place sera conçue comme l’élément de conjonction entre la composition architecturale des bâtiments qui la bordent et la composition urbaine du plus vaste espace dans lequel elle se situe (cfr. module sur le contexte). Même si toutes les places n’ont pas fait l’objet d’une composition unitaire de la part d’un seul concepteur (comme la place St-Pierre à Rome de la part du Bernin ou la place du Capitole de la part de Michel-Ange), on peut parler d’une composition globale de la place, issue de l’intervention collective et échelonnée dans le temps  des concepteurs des différents physiques éléments concourant à la conception de la place. P. Pinon (1992) parle également de la différence entre une composition volontaire (même si partielle) d’un fragment urbain et une composition de fait, résultante d’interventions individuelles qui n’avaient pas pour but une action compositive. La notion de composition renvoie précisément à l’articulation entre des parties et un tout (ici la place) cohérent, global et qui acquiert de ce fait un sens qui lui est propre. Plusieurs éléments concourent ainsi à la composition d’une place : l’architecture des bâtiments, le rapport entre espaces pleins et espaces vides, le traitement des espaces ouverts, les éléments du mobilier urbain, etc. Schématiquement, l’analyse de la composition se structure ainsi en trois sections, selon une logique allant du général au particulier.

La place et le quartier
Université Côte d'Azur

Toute place, « centrale » ou « de quartier », se situe également au sein des composantes surfaciques du territoire urbain qui sont les quartiers. Le quartier, appréhendé comme fraction du territoire urbain ayant une physionomie propre et des traits distinctifs qui lui confèrent unité et individualité (Merlin et Choay 1988) ou comme une forme d’organisation de l’espace et du temps de la ville, un point de contact entre la vie sociale et l’espace urbain fondé sur la proximité, et dont le pouvoir structurant s’affaiblit dans le temps (Lefebvre 1967) est une entité extrêmement difficile à délimiter.

Essentiel méthodologique : Le plan comme support ...
Université Côte d'Azur

Le plan est une carte à très grande échelle apte à représenter des objets de dimension décamétrique (bâtiments), hectométrique (fragments urbains) ou kilométrique (quartier, secteur urbain). Il est une représentation plane de ces objets, dont il offre normalement une section au niveau du rez-de-chaussée.

Approfondissement théorique : la place dans le mod...
Université Côte d'Azur

eul débouché maritime des États de Savoie, la ville de Nice a fait l’objet d’une planification urbaine très précoce, à partir de la seconde moitié du XVIème siècle. Le modèle de cet urbanisme pre-moderne fut la ville de Turin, nouvelle capitale du Duché de Savoie et laboratoire d’application de conceptions urbanistiques qui puisent leurs racines dans la Renaissance italienne (Comoli-Mandracci 1983, Graff 2000, Graff 2007).