Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (251)

Discipline
  • Arts (52)
    • Arts du spectacle (24)
      • Cinéma (21)
      • Théâtre (3)
    • Arts visuels et plastiques (14)
      • Arts graphiques, gravures et estampes (11)
      • La peinture et les peintures (2)
      • Sculpture et autres arts plastiques (1)
    • Arts-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
    • Musique (14)
      • Les instruments (3)
      • Musiques instrumentales (1)
      • Musiques vocales (1)
      • Principes généraux, formes musicales, analyse et techniques musicales (13)
      • Théorie et histoire de la musique (3)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (29)
    • Arabe (16)
      • Civilisation (15)
      • Langue (1)
    • Espagnol (1)
      • Littérature (1)
    • Langues et cultures des régions de France (8)
      • Occitan, Provençal et Catalan (8)
    • Langues étrangères-Approches transversales et méthodologie (3)
      • Approches transversales (3)
    • Portugais (1)
      • Littérature (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (53)
    • Langue française (15)
      • FLE - Français langue étrangère (1)
      • Français (12)
      • Langage (4)
      • Linguistique (1)
    • Lettres classiques (9)
      • Grec classique (2)
      • Langue latine (6)
      • Littérature grecque classique (1)
      • Littérature latine (1)
    • Lettres-Approches transversales et méthodologie (13)
      • Approches transversales (11)
      • Méthodologie (12)
    • Littératures française et de langue française (19)
      • Discours et correspondance (11)
      • Essais (1)
      • Fiction (1)
      • Généralités (5)
      • Littérature dramatique (1)
      • Poésie (1)
  • Sciences de l'homme (221)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (16)
      • Approches transversales (15)
      • Méthodologie (2)
    • Philosophie (13)
      • Les divers systèmes et écoles philosophiques modernes (3)
      • Morale (éthique) (5)
      • Philosophie politique (5)
    • Psychologie (15)
      • Psychologie appliquée et comparée (3)
      • Psychologie cognitive (2)
      • Psychologie différentielle et génétique (développement) (4)
      • Psychologie sociale (7)
      • Théories psychologiques (1)
    • Sciences des religions (166)
      • Autres religions (10)
      • Christianisme - Théologie doctrinale (2)
      • Christianisme - Vie, culte et pratique religieuse (11)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (151)
      • Islam, babisme et foi bahaïe (28)
      • Judaïsme (5)
      • Église chrétienne et sociétés (approches sociales et historiques) (11)
    • Sciences du langage (19)
      • Linguistique générale (2)
      • Linguistique historique (1)
      • Sociolinguistique (19)
  • Sciences de la société (346)
    • Géographie, Aménagement (63)
      • Aménagement (54)
      • Environnement et risques (4)
      • Géographie humaine (4)
      • Géographie physique (3)
      • Géographie rurale (1)
      • Géographie urbaine (52)
      • Géographie économique et régionale (4)
      • Géomatique et représentations géographiques (1)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (187)
      • Histoire de l'Afrique (5)
      • Histoire de l'Amérique du Nord (2)
      • Histoire de l'Europe (23)
      • Histoire de l'art (4)
      • Histoire du monde ancien, jusqu'à 499 après J.C. (3)
      • Histoire générale (162)
    • Sciences de l'information et de la communication (9)
      • Le livre (8)
      • Médias documentaires et éducatifs - Journalisme - Édition (1)
    • Sciences de l'éducation (49)
      • Enseignement pour adultes (Éducation permanente et continue) (1)
      • Enseignement secondaire (1)
      • Enseignement supérieur (44)
      • Philosophie et théorie de l'éducation (2)
      • Politique éducative (4)
      • Pédagogie et Didactique (45)
      • TICe (6)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (46)
      • Services et problèmes sociaux (6)
      • Sociologie des cultures (3)
      • Sociologie des groupes sociaux (7)
      • Sociologie des processus sociaux (9)
      • Théories sociologiques, ethnologiques, anthropologiques et méthodologie (21)
    • Société-Approches transversales et méthodologie (106)
      • Approches transversales (71)
      • Méthodologie (40)
    • Statistiques, Informatique et Mathématiques appliquées aux sciences humaines et sociales (4)
      • Informatique - Traitement et programmation des données (4)

Niveau
  • Autres (7)
  • Doctorat (10)
  • Enseignement supérieur (461)
  • Formation continue (25)
  • Formation en entreprise (1)
  • Formation professionnelle (9)
  • L1 (119)
  • L2 (140)
  • L3 (163)
  • Licence (342)
  • M1 (143)
  • M2 (114)
  • Master (204)
  • bac>=6 (1)

  • Autoévaluation (16)
  • Autres (2)
  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (55)
  • Diaporama (1)
  • Essentiel (type UOH) (135)
  • Etude de cas (29)
  • Etude et document (type UOH) (29)
  • Exercice (31)
  • Expérience (2)
  • Glossaire (20)
  • Grande Leçon (type UOH) (269)
  • Guide pédagogique (6)
  • Méthodologie (45)
  • Webdocumentaire (10)
  • Webographie, bibliographie (66)
471 résultats pour votre recherche 'analyse'
Tri décroissant par
Marc Henri Piault Leçon 1 : Pour la conquête du mo...
Aix-Marseille Université

"La conquête politique et scientifique du monde"

Naissance et développement du cinéma et de l'anthropologie à partir de la fin du XIXème siècle. Postures scientifiques d'exploration du monde (collecte, identification, appropriation) et d'instrumentalisation à l'origine de l'émergence d'un langage du cinéma. Une conception évolutionniste du monde.

Dès son départ, le cinéma tente de saisir ce qui est l’objet même de l’ethnologie : les pratiques de l’être humain dans les relations qu’il établit et qu’il énonce avec ses semblables et avec l’environnement qui le situe et dont il dispose. Cependant la prise organisée d’images vise également à percevoir sinon marquer les frontières qui distinguent l’humanité de la nature à laquelle cependant l’être humain appartient tout en ne sachant pas toujours la place qu’il y occupe. Identification et distinction, telles sont les opérations constamment à l’oeuvre et dont on peut espérer qu’aucune jamais ne prendra le pas sur l’autre, leur balancement garantissant une vraie dynamique d’existence, de découverte, d’invention, de réalisation, un espace d’exercice de ce qui serait la liberté. A travers ces opérations s’élabore un constituant essentiels à tout récit, qu’il soit cinématographique ou narration de l’expérience ethnologique : le personnage filmé ou la personne dans son autochtonie anthropologique. Il est construit d’une part dans le cours d’un processus de caractérisation et d’autre part à travers une opération distinctive d’identification par rapport aux autre figures de compréhension et dans le cadre d’une mise en situation relative. Dans notre parcours nous suivrons les traces de ce personnage, autant dans le cinéma qu’en anthropologie, cherchant à reconnaître les différents moyens mis en œuvre pour son identification et sa qualification. 

Films étudiés: L. Regnault, Marey, Muybridge, Edison, Dickson (Indian war Council ; Sioux Ghosts Dance), C. Haddon, W.B. Spencer, R. Pöch, A. Kahn (Les Archives de la Planète)

L'analyse de la composition d'une place : fiche TD
Université Côte d'Azur

Quelques pistes de travail sur le thème de la composition d'une place...

Marc Henri Piault Leçon 7 : Cinéma vérité - Cinéma...
Aix-Marseille Université

La parole en action : cinéma-vérité, cinéma-direct ?

 

Richard Leacok, associé aux USA avec Robert Drew, Dan Pennebaker et Albert Maysles (Drew Associates) propose d’enregistrer les événements sans influencer leur déroulement et, à la limite, sans que la présence de la caméra ne soit perçue. C’est une exploration du champ apparemment paradoxal de l’objectivité engagée (R.Drew, R.Leacock, A.etD. Maysles : The children are watching) qui tentera une transcription de l’émotion dans la totalité d’un événement (D. Pennebaker : Monterey Pop). Voir et ressentir, ce sont là des propositions propres au cinéma direct.

La période de l’après-guerre est aussi dans le monde une période d’interrogation sur les appartenances et les définitions nationales. Au Canada le cinéma de l’Office National du Film, destiné d’abord à présenter le Canada aux Canadiens, permet de manifester différentes interrogations identitaires, en particulier pour les cinéastes québécois. Pendant les années 1958-1960 un courant appelé Candid Eye (l’Oeil Candide) vise à aborder la réalité du quotidien sans idée préconçue (Michel Brault, Marcel Carrière, Gilles Groulx : Les Raquetteurs ; Wolf Koenig, Roman Koitor : Lonely Boy/Paul Anka).Il s’agit aussi pour le cinéma québéquois de revaloriser une culture et une langue nationale en s’approchant des lieux, des gens et en partageant leur parole (Pierre Perrault : La Bête Lumineuse ; Pour la suite du monde, Le règne du jour, ...). Comme le dit Perrault : « Un dialogue vécu doit être tiré de la substance même des personnages. » Le cinéaste reste son premier spectateur et il se pose des questions avec lesquelles il rencontre les autres.

 

C’est ce qu’a tenté en France Mario Ruspoli  (Les Inconnus de la terre ; Regard sur le Folie ; La fête prisonnière). Pour lui, regarder c’est suivre et reconnaître l’intention des gestes et non pas les décomposer en suivant les plans unifiés d’une mesure universelle de l’efficace. C’est aussi, et peut-être surtout, écouter une parole en situation et non dans un dialogue préconçu par l’observateur.

Cette écoute est essentielle à l’établissement d’une situation anthropologique introduisant la présence de l’anthropologue dans ce dont il doit rendre compte : elle le met lui-même, par l’échange des regards, dans un processus partagé de connaissance. Les conditions à partir desquelles s'organise, se projette l'intention d'une réalisation filmique peuvent être décisives et c'est ce que nous montre l'expérience menée au Brésil de 1964 à 1980 où, pour échapper à la dictature, des cinéastes, lancés par Thomaz Farkas (Brasil Verdade ; Herança do Nordeste), vont tenter de faire le portrait cinématographié d’un peuple et d’une région, le Nordeste mythique du Brésil. Le cinéma se donne une mission rejoignant celle des sociologues brésiliens : définir l’identité d’un peuple. Connaissance et re-connaissance sont les objectifs poursuivis, c’est une construction de la réalité témoignant d’une société en mouvement et montrant ce qu’alors il faut cacher.

Marc Henri Piault Leçon 6 : Les fracas de l'histoi...
Aix-Marseille Université

Pendant la seconde guerre mondiale, la production de films documentaires se développe considérablement. Une large diffusion est donnée à un nouveau type d’images : celles rapportées par des journalistes équipés de caméras portables chargées de bobines de pellicules 16mm de trente mètres permettant moins de trois minutes de filmage. Dans ces conditions le choix des images tournées et le problème du montage deviennent centraux. Il ne s'agit plus de traduire ou de transcrire une vérité antérieure à la production d'un film mais de faire accoucher à la réalité cette vérité particulière que produira le film.

Guerre et après-guerre bouleversent à la fois les réalités, leurs représentations et les moyens techniques d’en rendre compte. Au Canada où Grierson avait créé en 1939 l’Office National du Film, ce nouveau cinéma documentaire prendra forme. Il sera de plus en plus difficile de le distinguer, de notre point de vue, d’un cinéma proprement anthropologique. Il s’agissait de favoriser au Canada une prise de conscience nationale au-delà des clivages linguistiques et culturels. Les réalisations montrent une contemporanéité vécue, la reconnaissance des particularismes sociaux et culturels et enfin le questionnement critique des réalités perçues. On saisit la banalité apparente avec des images sans apprêt que les anciens cadreurs professionnels n’auraient pas acceptées (Roman Kroitor, Paul Timkowicz, street railway switchman ; Colin Low, Corral ...).

C’est la voie d’une anthropologie nouvelle montrant les différences sociales et culturelles à l’intérieur d’un ensemble politique donné et distinguant des personnages à partir desquels s’organise la narration. C’est un passage de l’objet au sujet avec, notamment, des productions financées par les organisations syndicales pour montrer leurs luttes et accentuer la prise de conscience sociale. Il y a une reconnaissance des conditions sociales, politiques et intellectuelles de la réalisation

En France, la guerre et l’occupation allemande avaient favorisé les valeurs fondées sur le moralisme du travail, l’obéissance au père et l’amour de la patrie. Georges Rouquier (Le Tonnelier ; Farrebique ; Biquefarre) propose une « vérité » mais en dehors du temps et de ses transformations dangereuses. A l’opposé social et politique mais également en dehors d’une véritable dynamique historique, Eli Lotar et Jacques Prévert filment la banlieue ouvrière (Aubervilliers).

Poussant encore l’orientation objectiviste, en Autriche, l’Institut de Göttingen répond à la conscience très forte, pour les sciences sociales et en particulier pour l’anthropologie, d’un apparentement nécessaire aux modèles des sciences de la nature.

Approfondissement théorique : l’analyse typo-morph...
Université Côte d'Azur

La typo-morphologie est une méthode d’analyse apparue dans l’école d’architecture italienne des années 60 (S. Muratori, A. Rossi, C. Aymonino, G. Caniggia). Il s’agit d’une combinaison entre l’étude de la morphologie urbaine et celle de la typologie architecturale, à la jonction des deux disciplines que sont l’architecture et l’urbanisme.

Essentiel méthodologique : Le plan comme support ...
Université Côte d'Azur

Le plan est une carte à très grande échelle apte à représenter des objets de dimension décamétrique (bâtiments), hectométrique (fragments urbains) ou kilométrique (quartier, secteur urbain). Il est une représentation plane de ces objets, dont il offre normalement une section au niveau du rez-de-chaussée.

Cinéma et anthropologie
Aix-Marseille Université

Cette seconde approche intitulée "Cinéma et anthropologie" se compose de neuf leçons :

- Marc Henri Piault Leçon 1 : Pour la conquête du monde : "Anthropologie et Cinéma"

- Marc Henri Piault Leçon 2 : Vers un nouveau langage

- Marc Henri Piault Leçon 3 : Les pères fondateurs

- Marc Henri Piault Leçon 4 : Décrire, illustrer ou expérimenter

- Marc Henri Piault Leçon 5 : Vers un ajustement du regard

- Marc Henri Piault Leçon 6 : Les fracas de l'Histoire

- Marc Henri Piault Leçon 7 : Cinéma vérité - Cinéma direct

- Marc Henri Piault Leçon 8 : Vers un ethnocinéma

- Marc Henri Piault Leçon 9 : Anthropologie et Cinéma, Morale et Politique

Module 4 : l'analyse des fonctions, des usages et ...
Université Côte d'Azur

La condition essentielle du fonctionnement d'un espace public est sa fréquentation. Celle-ci est tributaire de l’intérêt qu’elle peut avoir pour la population urbaine et est à la fois parmi les principales causes et conséquences de la présence d'un certain nombre de fonctions. Ce module étudie ainsi les fonctions abritées par la place et leur relation avec les usages (fréquentations) et avec les appropriations de l’espace public. Plus particulièrement la distribution spatiale des fonctions autour d’une place est révélatrice de bien de fonctionnements.

Les différentes fonctions participent d’une manière ou d’une autre à la fréquentation de la place. Ainsi, différentes catégories d’usagers et d’usages peuvent cohabiter. Ces derniers varient selon les moments de la journée, les jours de la semaine voir selon les saisons. Même s’il existe des places plus ou moins spécialisées dans l’accueil d’un certain type de fonctions, le meilleur fonctionnement de l’espace public semble être assuré par une certaine mixité des fonctions abritées. Or, cela n’est pas sans poser des problèmes, car l’ensemble des fonctions et leur répartition dans l’espace peuvent engendrer des synergies et/ou des conflits d'usage.

La notion d’appropriation renvoie par contre aux aspects formels et informels du contrôle de l’espace. Espaces publics, semi-publics et privés concourent à assurer le bon fonctionnement de la place.

Des approfondissements théoriques permettront enfin d’explorer la théorie de l’urbaniste américaine Jane Jacobs sur le rôle des espaces publics dans les fonctionnements urbains et celle du sociologue suisse Michel Bassand sur la transformation métropolitaine des places centrales et sur le jeu d’acteurs qui les caractérise.

Marc Henri Piault Leçon 4 : Décrire, illustrer ou ...
Aix-Marseille Université

Fiction, exotisme, dérive coloniale et au-delà: reconnaître la différence:

Au début du XXème siècle se réservant le champ des sociétés perçues comme en marge du courant unifiant de La Civilisation, l’ethnologie s’efforçait en réalité de découvrir sur le terrain de ses investigations la confirmation de représentations théoriques a priori, c’est-à-dire des sociétés figées dans une atemporalité structurelle et fonctionnelle. Ces travaux contribuaient à justifier, comme à la fin du XIX°siècle, le maintien sinon même l’extension des dominations coloniales par les pays occidentaux. Les images exotiques des cinéastes voyageurs et des rares productions d’intention ethnographique de l’époque contribuaient à rassurer l’homme blanc quand à ce qu’il estimait être ses “avances” technologiques et sociales : à l’opposé le cinéma désormais appelé «documentaire», montrait de nos sociétés des images critiques, peu encourageantes sinon même totalement désespérantes.

Vers la fin des années vingt un mouvement fait progressivement émerger le cinéma de l’esthétisme formel de l’avant-garde pour s’approcher du réel, de la société environnante tout en cherchant à traduire par la dynamique des images, des mouvements de caméra, des luminosités et des cadrages, un sens sous-jacent à l’apparence des choses. Casser la linéarité narrative semble être une des premières leçons vertovienne qui marque le cinéma de ces années. En même temps persiste l’influence de l’expressionnisme allemand à laquelle vont se mêler le romantisme et le lyrisme environnemental hérités de Flaherty et des premiers grands films fictionnels ou documentaires d’aventures exotiques.

Films :  Cooper et Shoedsack (Grass: a Nation Battle for Life), W. Ruttman (Symphonie d'une grande ville), S. Epstein (Finis Terrae), J. Vigo (A propos de Nice), L. Bunuel (Las hurdes), J. Ivens et H. Storck (Misère au Borinage), le cinéma social britannique ( Drifters; Song of Ceylan; Night Mail; Housing Problems.).