Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (21)

Discipline
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (6)
    • Littératures française et de langue française (6)
      • Généralités (6)
  • Sciences de l'homme (47)
    • Philosophie (47)
      • Les divers systèmes et écoles philosophiques modernes (47)

Niveau
  • Enseignement supérieur (47)
  • L2 (14)
  • L3 (20)
  • Licence (24)
  • M1 (14)
  • Master (37)

  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (17)
  • Essentiel (type UOH) (15)
  • Etude et document (type UOH) (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (14)
47 résultats
Tri décroissant par
Les divers systèmes et écoles philosophiques modernes
Descartes et Elisabeth
Ecole normale supérieure de Lyon

Quel fut exactement le rôle de la princesse Elisabeth dans l’élaboration de la philosophie de Descartes? Peut-on la réduire à simple faire-valoir, ou s’instaura-t-il entre elle et lui un dialogue philosophique authentique?

Entretien avec Vittorio Morfino - Série thématique...
Ecole normale supérieure de Lyon

Vittorio Morfino, chercheur italien qui enseigne à l'université de Milan, explique pour commencer que c'est en partant de l'étude du rapport entre Marx et Spinoza qu'il en est venu au spinozisme. Il replace Spinoza dans la lignée de la tradition matérialiste, qui va de Lucrèce jusqu'à Marx en passant par Machiavel, Hobbes et Spinoza. Il souligne l'influence de Machiavel sur Spinoza puis s'intéresse à la lecture de Spinoza à la lumière d'Althusser, et inversement. Entretien par Pierre-François Moreau.

Entretien avec Monique Schneider - Série thématiqu...
Ecole normale supérieure de Lyon

La cause amoureuse : Freud Spinoza Racine Monique Schneider, philosophe et psychanalyste, précise dans cet entretien les enjeux de son ouvrage La cause amoureuse, Freud, Spinoza, Racine, Seuil, 2008. Ce livre constitue la reprise et le développement d'un article de référence dans les études spinozistes françaises, intitulé "Le fini, l'autre et le savoir chez Spinoza et chez Freud", publié en 1977 dans le premier numéro des Cahiers Spinoza. On trouve dans l'ouvrage une triple thèse : d'abord, Spinoza fournit des éléments théoriques sur les affects qui permettent de mettre en perspective la fascination et la méfiance de Freud s'agissant de l'amour ; ensuite, il est possible de contester à partir de la psychanalyse la perception du spinozisme comme philosophie sans altérité, écrite par un philosophe du conatus célibataire et solitaire ; enfin, il apparaît fécond d'utiliser le spinozisme pour renouveler l'approche et les mots de la clinique psychanalytique.

Descartes et Spinoza
Ecole normale supérieure de Lyon

L’histoire de la philosophie oppose généralement Descartes à Spinoza, sur des thèmes aussi décisifs que ceux des rapports de l’âme et du corps, de l’effectivité ou du caractère illusoire de la volonté et de la liberté. Mais cette opposition ne rend pas raison de leurs contributions respectives à l’édification de notre modernité.

Entretien avec Lia Levy - Série thématique Recherc...
Ecole normale supérieure de Lyon

Lia Levy s'intéresse à l'histoire de la philosophie, notamment au rationalisme ferme de Spinoza. Elle a dirigé une thèse sur la notion de conscience chez Spinoza avec un spécialiste de Descartes. Il s'agissait de trouver une problématique de la conscience non cartésienne. Dans cet entretien, elle s'étend sur la relation de Spinoza aux arguments cartésiens. Entretien par Pierre-François Moreau

Les Essentiels des Sciences humaines et sociales -...
Ecole normale supérieure de Lyon

Cette série d’essentiels consacrée a Descartes prolongera la première série d’essentiels de la philosophie qui avaient été réalisés par l’ENS Lsh en 2008.


Deux séries de notions seront proposées.


La première correspond à une approche systématique et envisage aussi bien des thèmes canoniques du cartésianisme (les passions, les animaux, le sujet et l’enfance) que d’autres moins attendus (la politique et la morale) ou plus techniques (la médecine). L’objectif est de circuler à l’intérieur de l’œuvre de Descartes pour en souligner et en articuler, de façon pédagogique, les concepts essentiels et les aspects pratiques.


La seconde série entend sortir du système pour, rétroactivement, en souligner les possibilités, les points de fracture et les enjeux. Dans une perspective dynamique d’histoire des idées, elle confronte Descartes à deux de ses principaux interlocuteurs directs (Elisabeth et Regius), à deux de ses principaux successeurs (Spinoza et Malebranche) et à deux types d'interlocuteurs (théologiens et matérialistes) avec lesquels il eut à dialoguer tout en s’en démarquant.
Dans le premier cas, on s’intéresse aux dynamiques internes et aux enjeux du système ; dans le second, on montre comment Descartes travaille à l’histoire de sa propre réception sans que la dite réception ne se prive de retourner contre Descartes lui-même les arguments les plus importants.

1/ Notions:
Descartes et les passions ;
Descartes et la politique ;
Descartes et la morale ;
Descartes et la médecine ;
Descartes et les animaux ;
Descartes et l'enfance ;
Descartes et le sujet ;

2/ Confrontations
Descartes et Elisabeth ;
Descartes et Regius ;
Descartes et Spinoza ;
Descartes et Malebranche ;
Descartes et la théologie ;
Descartes et le matérialisme