Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (3)

Discipline
  • Sciences de l'homme (3)
    • Sciences des religions (3)
      • Autres religions (3)
      • Histoire et théorie de la religion - concepts transversaux - analyses comparées (3)
  • Sciences de la société (6)
    • Géographie, Aménagement (2)
      • Géographie humaine (2)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (6)
      • Histoire de l'Afrique (6)
      • Histoire générale (5)
    • Sociologie, Démographie, Anthropologie (2)
      • Sociologie des groupes sociaux (2)

Niveau
  • Doctorat (2)
  • Enseignement supérieur (6)
  • Formation continue (2)
  • L1 (3)
  • L2 (3)
  • L3 (3)
  • Licence (6)
  • Master (2)

  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (5)
6 résultats
Tri décroissant par
Histoire de l'Afrique
Prisons in Africa : experiences, models and circul...
Université Panthéon Sorbonne - Paris 1

Largely dependent on media discourse, prisons in Africa are often reduced to images of overcrowded and dilapidated spaces, signs of "States in crisis". Simultaneously, they become one of the objects of state reform, at the intersection of the judicial, security and health fields. The prison issue then appears on certain political agendas, formulated on the occasion of local position statements, in national projects or in cooperation programmes.

The objective of this course is to help you put these speeches and actions into perspective. It thus proposes to offer an understanding of the prison dynamics of the African continent in their geographical diversity and in their plural historical regimes. It addresses the prison experience through field surveys. It will also discuss the challenges of prison policies and reforms, and the strategies of the actors involved. Alternating case studies, interviews and more theoretical reflections, this course should help you to strengthen your analytical and action capacities (action research, advocacy, etc.).

This course combines theoretical reflection and empirical approaches to prison and offers a new perspective on prison in Africa.

Des prisons en Afrique : expériences, modèles et c...
Université Panthéon Sorbonne - Paris 1

Largement tributaires de discours médiatiques, les prisons en Afrique sont souvent réduites à des images d’espaces surpeuplés et délabrés, signes d’Etats « en crise ». En miroir, elles deviennent l’un des objets de la réforme des Etats, à l’intersection des champs judiciaire, sécuritaire et sanitaire. La question carcérale apparaît alors sur certains agendas politiques, formulée à l’occasion de prises de position locales, dans des projets nationaux ou encore dans des programmes de coopération.

Ce cours a pour objectif de vous aider à mettre en perspective ces discours et ces actions. Il propose ainsi de donner à comprendre les dynamiques carcérales du continent africain dans leur diversité géographique et dans leurs régimes d’historicité pluriels. Il aborde l’expérience carcérale en s’appuyant sur des enquêtes de terrain. Il reviendra aussi sur les enjeux des politiques et des réformes pénitentiaires, et des stratégies des acteurs impliqués. Alternant des études de cas, des entretiens et des réflexions plus théoriques, ce cours doit vous aider à renforcer vos capacités d’analyse et d’action (recherche-action, plaidoyer, ...).

Cet enseignement articule réflexion théorique et approches empiriques de la prison et propose un regard nouveau sur le carcéral en Afrique.

La « fin » de la religion pharaonique
Le Mans Université

L'idée que la religion de l'Égypte ancienne puisse d'effondrer s'exprime, de manière très littéraire, dans un texte célèbre, mais dont il est délicat d'évaluer la relation exacte qu'il pourrait entretenir avec des événements historiques réels. Il s'agit d'un passage de l'Asklepios, un texte apocalyptique appartenant au corpus hermétique. Cette lamentation développe le thème de la fuite des dieux, quittant leur pays, abandonnant l'Égypte ; elle évoque aussi prophétiquement un changement culturel - des étrangers vont venir en Égypte, une population qui sera dépourvue de l'observance de la religio qui était celle des anciens habitants - conduisant à l'abolition de l'ancienne piété et à l'oubli des cultes. L'Égypte "désertée" par les dieux, l'abandon des cultes, de la perte et de l'oubli, c'est la mort d'une culture en quelque sorte. 

Eau et sacré dans le Maghreb antique (époque romai...
Le Mans Université

Durant l'Antiquité, l'eau est au centre des préoccupations religieuses des Africains du nord : pluies, sources et fleuves sont investis d'une valeur sacrée, valeur d'autant plus grande que le Maghreb antique est avant tout une région peuplée de paysans et de pasteurs pour qui la fertilité des moissons et la fécondité des troupeaux sont les plus précieux des dons divins. Le caractère sacré de ces eaux est rattaché dans leur esprit à la présence tutélaire d'une force à laquelle ils donnent le nom de génie ou de divinité. Ce qui fait que cette eau sacrée reflète un sentiment de crainte d'une réalité surnaturelle qui dépasse leurs connaissances et leurs conceptions. 

Les maghrébins si loin si proche
Université de Bordeaux

Quels rapports entretiennent français et maghrébins ? Quel regard portent-ils les uns sur les autres ? Pierre Vermeren revient sur des siècles d'histoire maghrébine, ponctués d'invasions et de guerres, de rêves et de désillusions pour expliquer la complexité des rapports nord-sud.

Les cultes dans l'Afrique du Nord antique
Le Mans Université

A la fin de la préhistoire, des populations s'installent dans la partie nord du continent africain. La diversité des groupes contribue à l'apparition de plusieurs divinités majeures. Plus tard, les influences phénicienne, grecque et romaine sont à l'origine de la mutation des dieux africains et de leurs rites jusqu'à la fin de l'Antiquité. Des études récentes portant sur l'histoire de la religion nord-africaine ont mis en évidence la pluralité des dieux antiques honorés dans cette région, qualifiée de Libye par les auteurs grecs, ainsi que l'évolution permanente des cultes et des rites pratiques par les habitants.