Estampillage UOH
  • Estampillage UOH (8)

Discipline
  • Arts (4)
    • Arts du spectacle (2)
      • Théâtre (2)
    • Arts visuels et plastiques (2)
      • Dessin et arts décoratifs (1)
      • La peinture et les peintures (2)
    • Arts-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Approches transversales (1)
  • Langues, Littératures et Civilisations étrangères (3)
    • Langues et cultures des régions de France (2)
      • Occitan, Provençal et Catalan (2)
    • Portugais (1)
      • Littérature (1)
  • Lettres classiques, Langues et Littératures françaises et de France (5)
    • Lettres classiques (2)
      • Grec classique (2)
    • Littératures française et de langue française (3)
      • Généralités (2)
      • Littérature dramatique (1)
      • Poésie (1)
  • Sciences de l'homme (3)
    • Homme-Approches transversales et méthodologie (1)
      • Méthodologie (1)
    • Philosophie (2)
      • Morale (éthique) (2)
  • Sciences de la société (2)
    • Géographie, Aménagement (1)
      • Géographie humaine (1)
      • Géographie physique (1)
      • Géographie rurale (1)
      • Géographie urbaine (1)
      • Géographie économique et régionale (1)
    • Histoire, Histoire de l'Art, Archéologie (1)
      • Histoire de l'Europe (1)

Niveau
  • Doctorat (1)
  • Enseignement supérieur (14)
  • Formation professionnelle (1)
  • L1 (2)
  • L2 (2)
  • L3 (2)
  • Licence (12)
  • M1 (1)
  • M2 (2)
  • Master (6)

  • Conférence, table ronde et entretien (type UOH) (2)
  • Essentiel (type UOH) (5)
  • Etude et document (type UOH) (3)
  • Exercice (1)
  • Glossaire (1)
  • Grande Leçon (type UOH) (4)
  • Webographie, bibliographie (2)
14 résultats pour votre recherche 'La Chute'
Tri décroissant par
Chute libre ou le déclin du jugement chez Albert C...
Ecole normale supérieure

Dans son oeuvre, Camus, loin de défendre tel ou tel système de valeurs, utilise le matériau littéraire pour mettre ces différents systèmes en tension.

La « question du juste » (savoir ce qui est juste) y joue un rôle capital. Cette préoccupation se retrouve dans L'Etranger, La Peste, Les Justes et Caligula, et tout particulièrement dans La Chute, où le problème du jugement est évoqué par le monologue du personnage unique.

(résumé auteur)

Images de la mort dans la B.D. et la peinture
Université de Bordeaux

A une époque où la mort est devenue une « valeur marchande » pour les médias et où l'intérêt pour le fait divers se fait toujours plus vif, Pierre Christin offre de nous donner un aperçu de la représentation visuelle de la mort dans l'art pictural et photographique et dans la bande dessinée.

Occultée parfois, crainte le plus souvent, la mort est un thème récurrent dans l'art et sa représentation évolue en même temps que les croyances et les sociétés.

Tantôt prise sur le vif comme le permet l'instantané de la photographie, tantôt suggérée par une tonalité, un objet, un sentiment, les procédés narratifs pour représenter le mystère de la mort sont très nombreux : académique (la crucifixion, le cadavre), grotesque, surréaliste. En suscitant des sentiments de peur, de terreur, d'inquiétude chaque représentation permet de pousser la réflexion, d'éduquer, de ramener au souvenir.

Cette réalité de la mort disparait dans la bande dessinée où elle prend l'aspect d'un leurre et est très souvent associée à la disparition ou à la chute d'un personnage. Cette distinction est due principalement comme l'explique Pierre Christin au caractère continu de la bande dessinée. Il est en effet délicat de faire passer dans l'au-delà le personnage d'une série en cours, la disparation permet donc si nécessaire de le « ressusciter ».

Les images comme sources en histoire des sciences ...
Université de Lorraine

Ce chapitre sur les images comme sources en histoire des sciences et des techniques s'articule autour de plusieurs parties :

- Paysages de la Renaissance : l'exemple de La chute d'Icare de Bruegel l'Ancien ;

- Corps humains et représentations du monde à l'époque moderne ;

- Imager la nature par l'expérience : le cas de la pompe à air (XVIIe-XVIIIe siècles) ;

- Les imaginaires de l'électricité de la science à la fiction (XVIIIe-XXe siècles ;

- Exercices et Conclusion.

15 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo d...
Ecole normale supérieure de Lyon

"Temps de la fiction et temps de l'écriture"
Le temps de la fiction : le dialogue renvoie à la fin de l'année 1494 ; on ne peut réfléchir sur le meilleur des gouvernements pour la république florentine sans revenir au début du processus, en 1494.
A partir de 1494 rien ne sera plus comme avant : la qualità de tempi change radicalement et les vieilles solutions de la politique oligarchique communale ne sont plus efficaces. Entre 1521 et 1525, quand Francesco Guicciardini écrit son dialogue, le retour au lointain hiver 1494-1495 désigne le retour nécessaire à un moment historique qui constitue le socle du présent.

Le temps de l'écriture: le dialogue présente schématiquement trois états : un premier manuscrit autographe (désigné traditionnellement comme le manuscrit A), un manuscrit dicté à un secrétaire (mss B) portant lui-même des corrections de l’auteur (constituant la version C).
Les trois versions du proemio renvoient probablement à ces trois étapes.
Si la rédaction A du dialogue, nous l'avons dit, date de la seconde moitié de l'année 1521 (après la fin juillet, date à laquelle il est nommé commissaire général de l'armée, avant le 1er décembre date de la mort de Léon X), la rédaction B est probablement dictée, par l’auteur selon ses habitudes, entre mai 1524 (date de sa nomination comme gouverneur de Romagne) et janvier 1526 (date de son départ pour Rome où il va devenir un des plus proches conseillers du pape Clément VII), voire beaucoup plus tôt (Palmarocchi évoque juin 1525).

Quant aux interventions de l'auteur constituant la rédaction C, la troisième rédaction du proemio semble montrer qu'elles ont eu lieu avant la chute des Médicis en mai 1527.

Cette complexe construction du texte traduit le double enjeu de l'écriture : comment le dialogue réel (avec Machiavel et avec les autres réflexions sur la réforme des institutions républicaines) se fictionnalise et comment la fiction parvient à dire le réel. Bref, comment s'articulent la fonction politique de l'écriture et la littérarité de cette écriture politique.

Ambiguïtés et fonctions de la mort dans le théâtre...
Université de Rouen

Cet exemplier se rattache au cours sur les ambiguïtés et fonctions de la mort dans le théâtre français.

Linguistique grecque
Université Paul-Valéry - Montpellier 3

Le présent cours, consacré à la préhistoire du grec ancien et à son histoire jusqu'à l'époque classique, offre un panorama rapide de sa phonétique et de sa morphologie. La première partie porte sur la phonétique, où sont abordées occlusives, sifflantes, liquides et nasales, semi-voyelles et voyelles. La seconde partie consacrée à la morphologie du nom évoque les déclinaisons thématiques et athématiques, les déclinaisons en A ainsi que les adjectifs et pronoms. Enfin dans une dernière partie sur la morphologie des verbes sont étudiés l'aoriste, le présent et le parfait.

Troisième déclinaison (Kit de survie de l'hellénis...
sillages.info

Fiche du "kit de survie de l'helléniste" : troisième déclinaison.

Peinture et couleur dans le monde antique
Ecole normale supérieure de Lyon

Une exploration philologique de la peinture antique en regard de la collection des peintures hellénistiques du Musée du Louvre. Les découvertes archéologiques récentes en Grèce du Nord invitent les spécialistes à une nouvelle lecture des auteurs anciens dont les écrits sur la peinture et sur la couleur ont nourri l'imaginaire des artistes, des philosophes et des historiens depuis la Renaissance.